Sud-Est


Canada - Nouveau Brunswick / Nouvelle Écosse / Ile Du Prince Édouard
30 May 2017 10 Jun 2017
Thierry 11 June 2017  -   -  Lecture ~ 13 min.
Le tracé représente notre parcours - 2015/2016 - 2017 - 2018 - 2018/2019 - 2019/2020

Sud-Est

Cinquième article de type carnet de route, il couvre la période 30 mai au 10 juin 2017 durant laquelle nous avons passé la frontière du Canada et traversé les provinces du Nouveau Brunswick, de la Nouvelle Écosse et de l’Ile du Prince Édouard.

31 Mai

Après notre dernière nuit à Calais dans le Maine aux USA, nous passons la frontière de bon matin pour entrer au Canada dans la province du New Brunswick. La veille, nous avons changé notre drapeau français accroché à l’antenne car il fait triste mine après ces deux mois de routes. Il s’agit d’un petit poste frontière situé à la sortie du pont qui traverse la rivière Sainte Croix. Le douanier s’adresse à nous directement en français et nous pose quelques questions avant de nous tamponner les passeports, nous avons trois mois devant nous. Nous faisons halte à la première banque pour retirer quelques dollars Canadiens (1,50$CA = 1€). Les billets sont assez jolis en matière plastique, transparents par endroit. On est rassuré, notre carte N26 fonctionne bien ainsi que notre abonnement Free qui se cale directement sur le réseau Canadien du nom de “Rogers”. En raison du mauvais temps, on décide de rouler pour s’avancer vers la province de la Nouvelle Écosse et Cap Breton, nous nous posons pour la nuit à New Glasgow et faisons nos premières courses “Canadiennes” dans un Walmart, pas trop de changement par rapport aux USA.

Nouvelle Écosse - [Canada]

01 et 02 juin

Départ de New Glasgow sous une pluie fine en direction de Cape Breton Highlands NP. Nous passons dans notre premier village Acadien aux couleurs françaises avec une étoile jaune dans le bleu. On achète du pain dans une boulangerie et on parle en français avec la commerçante. Promenade sur différents trails du Parc National et rencontre avec deux Orignaux. (voir l’article ici). A la sortie de Cap Breton, nous bivouaquons à Sydney.

03 juin

Départ pour la forteresse de Louisbourg de la Nouvelle France, un quart de la ville fortifié a été entièrement reconstruit entre 1961 et 1981.

Louisbourg - Cap-Breton - Nouvelle Écosse - [Canada]

À l’origine établie en 1713, elle est devenue la capitale de l’Île Royale en 1718. En 1745, une force armée britannique venue de la Nouvelle-Angleterre la capture. Elle fut restituée à la France en 1748. En 1757, une nouvelle attaque anglaise échoue, les forces françaises étant nettement supérieures. En 1758, une autre expédition britannique fait le siège de la forteresse. Devant l’importance du contingent britannique la reddition de la ville intervient un mois plus tard. Les anglais firent 5 640 prisonniers. Deux ans plus tard, la forteresse est entièrement détruite. Encore une fois, nous avons cédé devant les anglais, comme partout sur le continent américain, laissant, abandonnant avec une certaine lâcheté des centaines de familles françaises à leur propre sort. On a toujours de très bonnes idées mais malheureusement peu de courage et de volonté politique pour les mener à bien et aller au bout de nos convictions.

Louisbourg - Cap-Breton - Nouvelle Écosse - [Canada]

Le site est gratuit grâce au pass. De nombreux figurants font revivre l’histoire, ils vous parlent en français et vous explique ceux qu’ils font comme si nous étions en 1750. En dehors de l’édifice militaire transformé en musée et retraçant l’histoire des fouilles et de la reconstruction, les principales maisons et commerces de la ville ont été rebâtis. De nombreuses explications sont présentes sur les occupants, leur métier, leur tragédie. Très belle visite très instructive et qui fait partie de notre histoire malgré tout.

Louisbourg - Cap-Breton - Nouvelle Écosse - [Canada]

Louisbourg - Cap-Breton - Nouvelle Écosse - [Canada]

Nous prenons la route ensuite pour Halifax par la côte. Le trajet est assez chaotique s’agissant de petites routes pas très entretenues. Cependant la côte est belle et les villages traversés typiques. Nous trouvons un bivouac sauvage très sympa en pleine forêt.

04 juin

Nous trouvons un parking dans Halifax qui accepte les RV non loin du centre ville. Un passage au centre d’information nous apprend qu’il s’agit d’une sorte de journée du patrimoine et que tous les musées sont gratuits. Nous en profitons pour visiter le musée de la marine dont une grosse partie est consacré au Titanic qui a coulé le 14 avril 1912 non loin de là au large de Terre Neuve. Ce sont des bateaux de la région qui sont allés porter secours aux quelques survivants qui ont été transportés directement à New York tandis que tous les corps repêchés ont été déposés à Halifax.

Halifax - Nouvelle Écosse - [Canada]

Le musée retrace également une catastrophe maritime qui a pratiquement rasé la ville le 6 décembre 1917. Tandis que le cargo français le Mont-Blanc, transportant des munitions à destination de l’Europe alors en guerre, entra en collision avec l’Imo, un navire norvégien. Le Mont-Blanc prit feu et explosa vingt minutes plus tard, tuant 2 000 personnes et en blessant des milliers d’autres. L’explosion engendra un tsunami et une onde de choc si puissante qu’elle cassa des arbres, plia des rails de chemin de fer et démolit des édifices. L’explosion fut entendue à 420 kilomètres de distance. Ce fut la plus puissante explosion causée par l’activité humaine jusqu’au premier essai atomique en juillet 1945.

Halifax - Nouvelle Écosse - [Canada]

Nous nous promenons ensuite le long du Halifax Harbourwalk, circuit pédestre sur le front de mer bien agréable.

Halifax - Nouvelle Écosse - [Canada]

En début d’après-midi, nous visitons la citadelle qui abritait les soldats britanniques en 1869. De nombreuses pièces ont été reconstituées et de jeunes gens habillés en uniforme d’époque, souvent en kilt, font revivre les lieux et animent des ateliers, le tout au son de la cornemuse.

Halifax - Nouvelle Écosse - [Canada]

Nous reprenons la route le long de la côte pour visiter deux ports renommés, Peggy’s Cove, petit port granitique spécialisé dans la pêche au Homard et rendu célèbre par son phare, soit disant un des plus photographiés au monde puis Lunenburg, dont le centre historique a été mis sur la liste du patrimoine mondial par l’Unesco en 1995. Le port abrite la goélette Bluenose II qui remporta le trophée de course entre pêcheurs de la côte atlantique entre 1921 et 1938. Un symbole canadien que l’on retrouve sur les plaques d’immatriculation de la nouvelle Écosse, sur des timbres et sur la pièce de 10 cents.

Peggy's Cove - Nouvelle Écosse - [Canada]

Peggy's Cove - Nouvelle Écosse - [Canada]

Lunenburg - Nouvelle Écosse - [Canada]

Nous finissons la journée en traversant l’île du Sud Vers le Nord, ne voulant faire tout le tour de la Nouvelle Écosse par la côte. Nous nous posons à New Ninas.

05 juin

Nous quittons la Nouvelle Écosse en direction de la province de l’Ile du Prince Édouard. Sur la route côtière, nous faisons un arrêt au site de Grand Prè, inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco depuis le 30 juin 2012. Fondé en 1682, Grand-Pré est rapidement devenu le grenier et la principale ville de l’Acadie. Ravagé en 1704 et tombé aux mains des britanniques en 1713, Grand-Pré fut victime de la lutte pour le contrôle de l’Amérique du Nord. La population fut déportée par les anglais à l’automne 1755, véritable nettoyage ethnique, certains historiens n’hésitent pas à parler de crime contre l’humanité. Devenu site historique national et considéré comme le cœur historique et spirituel de l’Acadie avec ses terres fertiles et cultivables rendu possible grâce aux techniques agricoles importées par les acadiens. Nous bivouaquons à Amherst.

Grand Pré - Nouvelle Écosse - [Canada]

06 et 07 juin

En route vers le l’île du Prince Édouard que nous atteignons en traversant un immense pont de 12 Km de long qui relie l’île au continent. Nous allons directement à New Aman dans un camping qui se trouve au bord d’une baie côté Atlantique. Nous profitons de ces deux journées pour effectuer les dumps, lessives, traitement de photos et mise à jour du site. Le Wi-Fi est en panne et je dois aller à l’accueil pour pouvoir bénéficier d’une connexion très lente.

Isle du Prince Édouard- [Canada]

Un couple de retraités québécois s’installe à côté de nous et nous entamons une discussion. Une fois de plus, je suis surpris par leur connaissance de la politique française et anglaise. Il est vrai que dans les deux cas l’actualité est assez chargée avec les élections législatives. J’en profite pour lui demander conseil sur la plus belle route à prendre pour rejoindre le Québec. Il confirme ma première idée de ne pas faire tout le tour de la Gaspésie et couper à travers jusqu’à Sainte Flavie, l’Ouest étant plus intéressant.

08 juin

On quite le camping ce matin en direction du Nord de l’île. A part quelques villages acadiens à la décoration amusante, il n’y a pas grand chose à voir. L’île est tournée vers la pêche, généralement le homard, et l’agriculture. La terre de l’île est tellement chargée en fer que sa couleur est rouge. Le front de mer n’est pas très urbanisé et de nombreux champs fraîchement labourés d’un rouge profond se terminent à l’horizon par l’océan, ce qui est particulièrement photogénique.

Musée Acadien - Isle du Prince Édouard- [Canada]

Culture - Isle du Prince Édouard- [Canada]

09 juin

Nous quittons notre bivouac de Summerside pour rejoindre le Gulf Shore ParkWay National Park qui longe la mer sur 42 Km, rien de bien extraordinaire. On a l’impression qu’ils ont créé un parc pour “privatiser” et faire payer l’accès aux plages. Nous poussons jusqu’à Charlottetown, capitale de la province, où nous visitons une très belle basilique et le quartier autour, nous roulons ensuite jusqu’au Fort Amherst mais une forte pluie nous empêche de visiter les lieux.

Charlottetown - Isle du Prince Édouard - [Canada]

Charlottetown - Isle du Prince Édouard - [Canada]

Nous décidons de quitter l’île en début d’après-midi en s’acquittant de la somme de 46,50$ à l’entrée du pont. Nous bivouaquons à Moncton sur le parking d’un Walmart. En début de soirée, nous essuyons une tempête qui secouera Thor et fera trembler Corinne. Le lendemain, nous apprenons par la radio qu’une tempête s’est abattue sur la ville avec des rafales de vents à plus de 100 Km/h occasionnant de nombreux dégâts. En entendant cela, on s’est dit que la tempête que l’on a essuyé sur la Blue Ridge devait être particulièrement violente tant elle était plus impressionnante.

10 juin

Nous partons plein Nord en direction de la province de Québec. Nous nous arrêtons à Shediac, capitale mondiale, autoproclamée, du homard, un gros homard monte la garde à l’entrée de la ville où nous voyons pour la première fois les gens entreposer des affaires à vendre devant leur maison, ils appellent cela “vente de garage”, un genre de vide grenier.

Shediac - New Brunswick - [Canada]

Shediac - New Brunswick - [Canada]

Nous traversons ensuite le pays de “Cocagne” jusqu’au pays de la Sagouine où nous nous arrêtons à Bouctouche dans un marché local. Nous faisons un arrêt au Kouchibouguac NP au-dessus de St Louis de Kent. Nous faisons le premier trail “ Pines ” et sommes harcelés par les moustiques. Nous faisons un deuxième “ Castor ” situé dans une zone humide et là c’est carrément la guerre, nous sommes entourés d’une centaine de Maringouins (moustiques québécois). Au bout d’un quart d’heure, nous faisons demi-tour car c’est intenable. Nous faisons le tour de la péninsule qui se trouve en dessous de la Gaspésie sans réel intérêt. En cherchant une station de radio francophone, on se cale sur Radio Canada et on comprend enfin pourquoi les Québécois sont autant calés en politique internationale. Les flash infos parlent plus de la déconfiture de Theresa May et des négociations pour le Brexit qui vont commencer sous peu à Bruxelles, ainsi que des élections législatives en France avec la vague Macron que la politique de la province du Québec. Ce sont carrément des analyses politiques plus que de simples brèves. Nous passons la nuit à Atholville, aux portes du Québec.

Pays de la Sagouine - New Brunswick - [Canada]




Image

Cap-Breton

Nous quittons New Glasgow pour monter complètement au Nord de la Nouvelle Écosse à Cap-Breton pour visiter, entre autres, le Parc...

3 Jun 17 Cap-Breton