Centre du Mexique - Villes Coloniales 1


Mexique - Sinaloa / Durango / Zacatecas / San Luis de Potosi / Querétaro
5 Feb 2019 19 Feb 2019
Thierry 20 February 2019  -   -   -   -  2 article(s) Lecture ~ 28 min.
Le tracé représente notre parcours - 2015/2016 - 2017 - 2018 - 2018/2019

Centre du Mexique - Villes Coloniales 1

Cet article couvre la période du 5 au 19 février 2019 durant laquelle nous avons traversé 6 états du centre du Mexique, de Mazatlan dans l’Etat de Sinaloa à Santiago de Querétaro dans l’Etat du même nom, à la découverte des villes coloniales.

05 et 06 février

Nuit ronronnante sur le bateau qui nous fait traverser la mer de Cortes en direction du continent. Ce matin, nous allons prendre notre petit déjeuner à la cantine du bateau. Au menu café, et assiette d’œufs brouillés avec jambon, poivrons au chorizo et purée de haricots… L’arrivée sur Mazatlan est sympa, c’est dommage que le temps soit nuageux. Pour sortir du bateau, les agents sont obligés de mettre des cordages sous les roues avant de Thor pour ne pas que le châssis touche.

Mazatlan - Sinaloa - [Mexique]

Mazatlan - Sinaloa - [Mexique]

Nous passons directement par le malecon qui est très beau, agrémenté de sculptures. Nous nous arrêtons au niveau du “Mirador” et faisons une longue marche en bord de mer. Pour rentrer au centre ville, nous prenons un “Taxi local” genre de petite voiturette qui permet de se faufiler dans les rues étroites de la vieille ville. Nous faisons un arrêt à la Basilique qui est magnifique et pleine de monde puis nous déambulons dans les rues et le marché très animés, colorés. Nous nous arrêtons dans une très belle pâtisserie où tout fait envie, comme c’est également un restaurant, nous décidons de manger sur place, excellent repas. Nous repartons après avoir acheté quelques gâteaux qui se sont avérés, au final, plus beaux que bons, mais on les a quand même mangés! De retour à Thor, nous reprenons la route pour s’occuper de la logistique, vidange de Thor chez Ford puis le plein d’essence et de Gaz. Journée bien remplie. Le soir venu, on se gare près d’un parc pour passer la nuit.

Mazatlan - Sinaloa - [Mexique]

Mazatlan - Sinaloa - [Mexique]

Mazatlan - Sinaloa - [Mexique]

Ce matin, nous retraversons la ville pour monter au phare. Nous nous garons en bas et faisons l’ascension qui nous permet d’avoir une très belle vue sur la baie et toute la ville qui est, vue d’ici, très polluée.

Mazatlan - Sinaloa - [Mexique]

Après déjeuner, nous nous mettons en quête d’une librairie publique accessible avec Thor, pas facile, on se retrouve à plusieurs reprises coincé dans des ruelles, Corinne étant obligée de sortir pour me faire manœuvrer, finalement, nous en trouvons une sans WiFi au personnel très sympathique, nous pouvons ainsi finaliser la vidéo de ce dernier mois de voyage. En fin d’après-midi, retour à notre bivouac pour la nuit.

07 février

Ce matin, départ de Mazatlan, direction le centre et la montagne. Pour accéder à Durango, il y deux routes possibles l’ancienne, très mauvaise et très longue, compter près de 6 heures pour rejoindre la capitale de l’Etat ou 3 heures 30 en passant par “l’autoroute”. Corinne n’appréciant pas trop les routes de montagne, on opte pour la deuxième solution. En chemin, on s’arrête à Concordia, petit village mexicain typique, construit autour de sa mission.

Concordia - Sinaloa - [Mexique]

Nous reprenons le volant et attaquons la montagne, nous enchaînons les tunnels et les ponts sur plus de 100 kilomètres pour arriver à près de 2000 mètres d’altitude à Durango. Nous passons 5 péages autoroutiers et payons au total 55€. C’est assez cher mais, quand on voit le nombre d’ouvrages d’art, on comprend mieux. Au niveau du dernier péage, les guérites sont vides, personne pour collecter l’impôt puis à une centaine de mètres, on voit de nombreuses personnes, pas de la société d’autoroute, bloquer la route. Tiens! des gilets jaunes… sans gilets jaunes. C’est un peu cela, ils rackettent tous les automobilistes de la somme de 50 $/Mex. J’essaie bien de poser des questions mais en réponse, j’ai juste 50$. Pas le choix que de payer. Plus loin, je vois un policier, je m’arrête et lui demande si c’est normal, il se met à m’expliquer plein de choses dont je n’ai rien compris mais devant son inaction, ce doit être normal…

Durango est la capitale de l’État mexicain de Durango. Son nom officiel est Victoria de Durango, en référence au premier président du Mexique, Guadalupe Victoria, qui était originaire de cet État, elle compte plus de 570 000 habitants. Le centre historique de la ville est constitué, comme beaucoup de villes de Nouvelle-Espagne, d’une place rectangulaire nommée la plaza de Armas, bordée par la cathédrale au nord. Elle compte le plus grand nombre de bâtiments historiques classés par l’INAH (Instituto Nacional de Antropología e Historia). Durango fait également partie du groupe de villes et villages “d’El Camino Real de Tierra Adentro”, déclaré patrimoine culturel par le Unesco en 2010.

Le Camino Real de Tierra Adentro est une route historique d’Amérique du Nord reliant Mexico (Mexique) à San Juan Pueblo, au Nouveau-Mexique (États-Unis).La partie sud de l’itinéraire, entièrement située au Mexique, est inscrite depuis 2010 sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Durango - Durango - [Mexique]

Arrivés à Durango, on file directement au cimetière de “Panteón de Oriente” qui abrite l’un des exemples les plus étonnants d’art funéraire. Il fonctionne toujours comme un lieu de sépulture et a également été désigné musée culturel, présentant des centaines de tombes remarquables sculptées par le maître de carrière Benigno Montoya entre 1898 et 1929. On ne les a pas toutes faites…

Durango - Durango - [Mexique]

Après cette visite, nous partons faire le plein dans un Walmart et regagnons un bivouac autour d’un parc.

08 février

Nuit très calme au bivouac. On quitte les lieux, ce matin, pour le grand bain. Thor est dans un état lamentable, entre les pistes de la Basse-Californie et le sel des embruns. On trouve une station de lavage avec une structure très haute qui nous permet de passer dessous et les vraies couleurs de Thor réapparaissent enfin. Nous trouvons ensuite un parking qui nous accueille pour 24 heures, nous pourrons donc dormir sur place. De là, nous filons à la découverte du centre-ville que nous avons bien aimé même si les guides en parlent peu.

Durango - Durango - [Mexique]

Nous avons suivi le parcours suivant : Paeso Constitution, puis le Museo Régional de Durango (fermé pour travaux), le museo de la Ciudad 450, la Basilique-Cathédrale de Durango, Francisco Villa Museum, Le temple Saint Augustin et enfin le Palacio de Conde del Valle de Suchil.

Durango - Durango - [Mexique]

Durango - Durango - [Mexique]

En cours de trajet, nous sommes rentrés dans des lieux qui nous semblaient sympathiques et nous avons toujours été très bien accueillis.

Durango - Durango - [Mexique]

09 février

Nuit vraiment calme pour autant que nous sommes vendredi soir et en pleine ville. Ce matin, après avoir téléphoné aux enfants, nous quittons Durango par le Nord pour nous arrêter à Viejo Oesto un genre de parc d’attraction autour du western. Durango est la ville du cinéma où de nombreux Westerns américains ont été tournés. Peut-être dans le genre de “Cinecitta”.

Durango - Durango - [Mexique]

Nous arrivons à l’ouverture, 11 heures, à l’entrée des panneaux genre indicateur avec des noms de célèbres films. Nous faisons le tour de la rue principale. Certes, ce n’est pas Tombstone ou Oatman mais on y retrouve la banque, le saloon, le bureau du shérif, l’hôtel…

Durango - Durango - [Mexique]

Durango - Durango - [Mexico]

Le petit plus du week-end, c’est un spectacle de rue avec une bonne vingtaine de figurants en habits d’époque, lourdement armés et à cheval. A midi, nous mangeons en terrasse du saloon et à 13h30 commence le spectacle qui dure 45 minutes et qui retrace l’histoire mexicaine, la révolution, avec le général de l’armée régulière et Poncho Villa. Beaucoup d’humour et de dérision dans le show, on a vraiment passé un bon moment.

Durango - Durango - [Mexique]

Si, à Hollywood boulevard, il y a le Walk of Fame, ici c’est le Cimetière of Fame, plein de tombes avec, sur la stèle, des noms d’acteurs célèbres.

Durango - Durango - [Mexico]

Durango - Durango - [Mexique]

Nous reprenons la route plein sud, cette fois-ci, en direction de Zacatecas, et faisons un petit détour pour aller voir les Cascades Del Salsito. Nous payons un petit droit d’entrée 20$/Mex pour pouvoir nous garer. Il s’agit d’un grand cirque où trois cascades tombent dans un petit lac. Nous filons ensuite vers notre bivouac du jour au Parque Nacional Sierra De Organos et changeons d’Etat pour rentrer dans le Zacatecas. (voir l’article complet ici). Nous passons deux check-points; un de la police d’Etat et l’autre sanitaire mais aucun ne nous contrôle, on a sauvé les oranges…

Sierra de Órganos National Park - Zacatecas - [Mexique]

Arrivés au parc nous payons 40$/Mex/Pers. pour pouvoir y accéder et dormir une nuit. Les montagnes alentours sont très belles, très découpées un peu comme à Chiricahua NM. Après une demi-heure de piste nous trouvons un emplacement, la nuit ne va pas tarder à tomber, nous remettons la ballade au lendemain. Alors que nous sommes devant Thor un 4X4 passe devant nous et le chauffeur s’arrête et nous demande si nous avons fait le trail, puis, certainement devant mon accent, me demande d’où nous venons et quand je lui dis de France, tout le monde s’est mis a commenter, ils sont tous descendus, 7 personnes, pour discuter et nous prendre en photos… En fait, le papa habite non loin de là et tous les autres sont d’ici mais habitent maintenant à Boston aux USA. Nous avons bien discuter, nous leur avons donné des drapeaux français, ils étaient super contents puis nous ont félicité pour… la coupe du monde. Les gens sont vraiment adorables.

Parque Nacional Sierra de Órganos - Zacatecas - [Mexique]

10 février

Ce matin, départ pour une randonnée dans ce très beau parc. C’est à la mexicaine donc pas trop d’indication, on tombe par hasard sur les départs de trail, par contre le tracé est bien matérialisés, le chemin est encadré de pierres. Je fais un grand tour et emprunte plusieurs tracés différents, les formations rocheuses sont très belles. Lors du trail, j’ai croisé une famille de Mennonites, tous en costumes, ils sont plus de 100000 au Mexique et sont souvent blonds aux yeux bleus et parlent surtout un vieux dialecte allemand. Il y a une communauté non loin de là à “La Honda”. Je n’ai pas osé les importunés.

On mange à mon retour puis on reprend la route direction Zacatecas. La route nationale n’a que deux voies plus un bas côté, la bande d’arrêt d’urgence. Il est de coutume, ici, de rouler à cheval entre la voie et le bas côté, ce qui permet aux autres automobilistes de doubler, même s’il y a une ligne continue. En face, ils font de même…

On veut rentrer dans Sombrerete, un petit village qui fait partie des “Pueblo Magico” pour y chercher de l’eau potable mais très vite, la rue se rétrécie, impossible d’avancer ou de reculer. Corinne est sortie régler la circulation de main de maître afin que je puisse reculer jusqu’à l’entrée…

Une ville magique est une localité qui possède des attributs symboliques, des légendes, une histoire, des faits transcendants, la vie quotidienne, en un mot une magie qui émane de vous dans chacune de ses manifestations socioculturelles et qui représente aujourd’hui une grande opportunité pour les touristes. Les Magic Towns contribuent à revaloriser un groupe de populations du pays qui ont toujours fait partie de l’imaginaire collectif de la nation dans son ensemble et qui représentent des alternatives nouvelles et différentes pour les visiteurs nationaux et étrangers. Elles sont au nombre de 121 à porter cette distinction au Mexique.

Arrivés à destination, nous allons directement dans un Soriana faire les courses avant de trouver un bivouac non loin. Dans les villes, aux feux rouges, il n’est pas rare de voir des clowns, jongleurs ou cracheurs de feu faire l’animation durant l’arrêt au rouge pour récolter quelques pièces.

11 février

Ce matin, on commence par chercher de l’eau potable, on en trouve en ville mais ils n’ont pas de tuyau et le notre ne s’adapte pas, en fait ils se contentent de remplir des garrafons. Finalement, le propriétaire et également le gérant du restaurant attenant et il nous propose de l’eau du robinet, non potable, ce que nous acceptons.

Nous sortons de la ville pour aller au Sud-Ouest de Zacatecas à une quarantaine de kilomètres pour visiter le site archéologique de La Quenada ou Chicomoztoc construit et habité entre le 3éme et le 8éme siècle. Véritable forteresse sur 5 niveaux, au sommet d’une colline, qui permettait d’avoir une vue à 360° sur tous les environs.

La Quemada - Zacatecas - [Mexique]

Cette place possède une pyramide votive et plusieurs restes d’édifices dont une salle aux colonnes, et un fort en son sommet. L’agent, à l’entrée, nous liste toutes les réductions et finalement en tant que retraité, c’est gratuit pour moi… Malheureusement le musée, qui présente une maquette complète du site reconstitué, est fermé. On fait une belle ballade qui grimpe assez fort. Les Toltec avaient de bons mollets, j’ai l’impression que tous les escaliers sont à 45%.

La Quemada - Zacatecas - [Mexique]

Retour sur Zacatecas où nous nous arrêtons dans une bibliothèque puis nous regagnons notre bivouac du soir sur un sommet de la ville, qui est très belle de nuit. Je vais voir la policière au poste de police qui m’autorise à passer la nuit là sous sa bonne garde… et 50 pesos.

Zacatecas - Zacatecas - [Mexique]

12 février

Nuit assez froide, les 2600 mètres d’altitude se font sentir… Ce matin, le temps est gris mais il devrait se lever un peu dans la journée, on décide donc de visiter le centre de la vieille ville de Zacatecas qui est le chef-lieu de l’État de Zacatecas et qui se trouve au fond d’une vallée encaissée, au nord de la Sierra Fría, au pied du Cerro de la Bufa. Sa population avoisine les 120 000 habitants. Son centre historique a été classé au patrimoine mondial de l’Unesco en 1993. La ville fut fondée pendant la conquête espagnole, lorsqu’ils découvrirent d’importants gisements d’argent.

Zacatecas - Zacatecas - [Mexique]

On emprunte le chemin de croix à pied qui mène de la Cerro de la Buffa à la vieille ville vers la cathédrale.

Zacatecas - Zacatecas - [Mexique]

On visite ensuite plusieurs édifices religieux, publics, musées dont le musée Rafaël-Coronel qui présente l’une des collections de masques autochtones les plus importantes du Mexique, venant de tout le pays, le musée d’art contemporain Francisco Goitia et enfin le musée d’art moderne implanté dans l’ancien temple St Augustin.

Zacatecas - Zacatecas - [Mexique]

Zacatecas - Zacatecas - [Mexique]

Zacatecas - Zacatecas - [Mexique]

A midi, on déjeune au bar restaurant La Casona, repas mexicain, excellent. En fin de journée, on prend un taxi pour remonter au bivouac. Très belle ville et des gens très sympas.

Zacatecas - Zacatecas - [Mexique]

13 février

Nuit très froide, ce matin, on se lève dans le brouillard… Départ pour Guadalupe, ville qui touche Zacatecas. On s’arrête au Couvent de Guadalupe qui abrite également un musée. L’église est très belle et le couvent Franciscain a été transformé en musée qui abrite un grand nombre de toiles de l’art religieux.

Guadalupe - Zacatecas - [Mexique]

Guadalupe - Zacatecas - [Mexique]

Très bien aménagé et entretenu, le musée est vraiment à faire, déjà pour l’architecture globale du site mais également pour toutes les toiles accrochées autour du cloître qui présentent la vie de Jésus, de son entrée triomphante à Jérusalem jusqu’à sa résurrection, l’histoire de Marie et bien entendu l’histoire de St François d’Assise et des Franciscains en général.

Guadalupe - Zacatecas - [Mexique]

Guadalupe - Zacatecas - [Mexique]

Nous prenons ensuite la route en direction de San Luis de Potosi et changeons pour l’occasion de région. Nous faisons quelques courses dans un Soriana, ici les pots de Nutella ont un collier antivol… nous nous garons près du centre ville pour une balade dans la vieille ville qui très belle et très animée en cette fin d’après-midi, nous visitons plusieurs édifices religieux. Au Mexique les églises proposes au moins 6 messes par jour et plus d’une dizaine pour la fin de semaine.

San Luis de Potosi - San Luis de Potosi - [Mexique]

Les mexicains sont très religieux et très souvent ils se signent à chaque fois qu’ils passent devant un église, un sanctuaire autant dire que c’est fréquent… La ville porte le nom du roi de France, Saint Louis, son saint patron, et fait également référence aux riches mines de la région bolivienne de Potosí. Une statue de Saint Louis arborant le tabar des croisés et la fleur de lys sur son bouclier se trouve sur Plaza Fundadores et dans la cathédrale.

San Luis de Potosi - San Luis de Potosi - [Mexique]

San Luis de Potosi - San Luis de Potosi - [Mexique]

Peu avant la nuit, nous reprenons la route et trouvons un bivouac dans une station service Total, pas glamour mais bien pratique et sécurisé…

14 février

Finalement, nuit très bonne à la station, les chiens ont bien veillé sur nous… Ce matin, il fait très beau nous partons passer la journée dans un Parc d’Etat proche de Rio Verde, Média Luna où se trouve une rivière d’eau chaude. L’entrée coûte 40$Mex/Pers.

Rio Verde - San Luis de Potosi - [Mexique]

L’eau est effectivement très claire et très tempérée. On passe un long moment dans l’eau, l’environnement est très agréable et le site très propre. Le camping du site n’accueille que les tentes mais on peut rester gratuitement sur le parking pour la nuit, c’est ce que nous faisons…

Rio Verde - San Luis de Potosi - [Mexique]

15 février

Nous passons dans Rio Verde pour chercher de l’eau mais, soit c’est fermé, soit les rues sont vraiment trop étroites pour nous. Nous prenons donc la route vers le sud afin de voir les 5 missions des Franciscains de la Sierra Gorba dans la région du Querétaro. Nous entrons rapidement dans une région montagneuse mais la route reste belle.

Nous nous arrêtons, à midi, à Arroyo Seco, petit village mexicain typique. Nous nous garons sur la Plaza des Armas pour déjeuner. A la sortie de la ville, nous trouvons une boutique qui vend de l’eau purifiée, nous achetons un garrafon, bidon de 20 litres, que nous ferons remplir plus facilement. Avec ce dernier, nous remplissons notre bidon de 26 litres acheté aux US et qui est plus pratique car il dispose d’un robinet, tout ça afin de pouvoir enfin remplir nos bouteilles d’eau…

Arroyo Seco - Querétaro - [Mexique]

Arroyo Seco - Querétaro - [Mexique]

Notre premier arrêt, culturel, se fait au village de Conca où se trouve la première mission, Mission St Miguel. Nous poursuivons la route jusqu’à Jalpan de Serra, qui devait être également notre point de bivouac. La ville est au final très vallonnée, les rues étroites et sinueuses, nous arrivons à nous garer et marchons pour nous approcher de la mission. Aujourd’hui, il fait particulièrement chaud, il est annoncé 38° à la météo. Nous nous posons un petit moment sous l’ombre des grands arbres de la place des armas et décidons de poursuivre notre route, l’endroit ne nous inspire pas pour bivouaquer.

Jalpan - Querétaro - [Mexique]

Nous faisons une dizaine de kilomètres vers l’Est pour nous arrêter à Landa De Matamoros et jeter un œil à la Mission Santa Maria. On trouve les lieux calmes et sereins et décidons de passer la nuit, près de l’église.

Landa de Matamoros - Querétaro - [Mexique]

16 février

Nuit très calme, nous sommes réveillés, ce matin, par les chants des oiseaux… Départ pour les deux dernières Missions à savoir celle de Tilaco et de Tancoyol. Nous traversons la ville de “La Lagunita” où il y a un grand marché en ce samedi matin. Les vrais cowboys sont ici plus aux USA, les hommes d’un certain âge sont tous habillés d’un Jean, de bottes, d’une belle chemise et d’un beau chapeau couleur crème, sans oublier la ceinture en cuir à laquelle sont accrochés des étuis en cuir. Ils sont très class… Nous arrivons à la mission San Francisco de Tilaco, malheureusement elle est complètement à contre-jour, pas facile pour les photos.

Tancoyol - Querétaro - [Mexique]

Nous reprenons la route pour visiter la dernière qui se trouve au fond d’une vallée, Notre Dame de la Lumière de Tancoyol. Encore un charmant petit village avec sa mission. Nous décidons de retourner à Landa De Matamoros, il est trop tard pour reprendre la route. Une fois arrivés, je vais sur la place du village qui propose du WiFi et je m’occupe du courrier et des photos. J’assiste, de loin, à un mariage qui se déroule à la mission, c’est comme chez nous, madame avec une belle robe blanche avec une longue traîne, monsieur en costume sombre et à la sortie de l’église, jet de riz.

Le soir, on décide d’aller manger dans un petit restaurant de rue qui se trouve en face la mission. Comme je vois 4 jeunes attablés à côté de nous avec pas mal de cannettes de bière, on passe commande de Gringas (tortilla avec fromage et lanières de steak et de Taquitas de Adobo (petite tortilla avec des oignons de la salade et des lanières de steak), le tout avec sauces et citron vert et je demande donc une bière. Le patron est un peu gêné car il ne peut en vendre, un jeune se lève alors et me donne une de leurs cannettes qu’ils ont amenés, super sympa. On passe une très bonne soirée, on entend, au fond du village, la musique de l’animation du mariage. Les mexicains aiment la fête et la musique, il y en a partout. Les vendredis et samedis soir, les jeunes tournent en ville à bord de leur véhicule, en plus ou moins bon état, avec la sono à fond, qui passe de la musique traditionnelle, hors d’âge…

(voir l’article complet sur les missions ici)

17 février

Au final, nuit calme, la musique s’est rapidement arrêtée. Ce matin on reprend, la route vers le Sud-Ouest, direction Tequisquiapan, ville de villégiature appréciée des habitants de Mexico. On traverse toute la Sierra Gorba par une longue route de montagne. Au milieu du massif, on traverse des zones avec de beaux arbres et de l’herbe bien verte, ça fait du bien…

Au niveau de Bernal, nous bifurquons vers Cadereyta de Montes pour visiter le Jardín Botánico Regional de Cadereyta, on arrive juste une heure avant la fermeture, cela nous permet de nous dégourdir les jambes et d’avoir un aperçu de tous les cactus présents dans la région de Querétaro. Nous filons ensuite à Tequisquiapan où Thor trouve son emplacement pour la nuit, près du centre historique, prêt pour demain.

Cadereyta - Querétaro - [Mexique]

18 février

Ce matin, on traine un peu dan Thor, on prend des nouvelles de toute la famille. Vers 11h00, on part à pied dans le centre-ville qui est très beau avec de belles boutiques, beaux restaurants, on comprend pourquoi les habitants de Mexico viennent ici.

Tequisquiapan - Querétaro - [Mexique]

On visite la Parroquia Santa María de la Asunción sur la belle place Miguel Hidalgo entourée d’arches et de boutiques. Nous traversons plusieurs marchés artisanaux et finissons notre visite au Parc La Pila. A midi, nous mangeons dans un très bon restaurant, Tacos au poisson et orange pour moi et genre d’escalope milanaise pour Corinne sans oublier le dessert, un genre de tarte au citron et un gâteau au chocolat.

Tequisquiapan - Querétaro - [Mexique]

En milieu d’après-midi, nous décidons de lever le camp direction Santiago de Querétaro, la capitale régionale. A notre arrivée, nous nous posons près d’une lavandéria pour faire une bonne lessive et faisons le plein d’eau et de gazoline (Magna) dans une station Pemex. Nous finissons la journée dans un Soriana pour faire le plein du frigo. Finalement, nous restons sur le parking pour la nuit.

19 février

Nuit calme mais fraiche, c’est incroyable l’écart de température entre le jour et la nuit, mais au final c’est super. Il faut dire que depuis Durango, nous évoluons dans un environnement plus ou moins semi-désertique à une altitude moyenne de 2000 mètres. Ce matin, on part en ville avec Thor pour se garer près du centre historique, la ville est très grande près de 700 000 hbts mais les rues sont vite très étroites. Après plusieurs manoeuvres pour se sortir de ruelles, on décide de faire retour sur notre parking de Soriana. On change notre garrafon vide pour un plein dans un magasin OXXO et on se pose.

Santiago de Querétaro - Querétaro - [Mexique]

Du coup, on mange dans Thor et on prend un taxi pour rejoindre le centre, c’est bien plus pratique et vraiment pas cher, 70$/Mex à l’aller et 50$/Mex au retour. La ville est vraiment très belle et très propre. On fait un grand tour pour voir principalement des édifices religieux et des couvents transformés en musées, très souvent gratuits. Mention particulière pour le Temple de Sainte Rose de Viterbo, le summum du kitsch à la mode espagnole. L’intérieur de cette église est en fait succession de retables dorés aux sculptures proéminentes. Corinne ne s’est pas sentie de rentrer tellement l’atmosphère est pesante. En fin de journée, un taxi nous ramène à Soriana.

Santiago de Querétaro - Querétaro - [Mexique]

Santiago de Querétaro - Querétaro - [Mexique]

Demain nous rentrons dans l’Etat de Guanajuato et poursuivons la visite des villes coloniales par San Miguel de Allende. Notre première séquence sur le continent mexicain s’est vraiment très bien passée, nous n’avons rencontré aucun problème particulier, les gens sont serviables et adorables.

Un résumé de cette dernière partie de notre voyage en vidéo :




Image

Missions franciscaines de la Sierra Gorda

Depuis San Luis de Potosi, nous décidons de nous enfoncer plus à l'Est dans les montagnes de la Sierra Gorda dans l'Etat de Querétaro pour voir les 5 missions…

16 Feb 19
Image

Parque Nacional Sierra de Órganos

Nous quittons Durango en direction du Sud pour rejoindre le Parc National de la Sierra de Órganos qui se trouve dans l'État mexicain de Zacatecas…

9 Feb 19