El Salvador


El Salvador -
21 Dec 2019 29 Dec 2019
Thierry 29 December 2019  -   -   -  Lecture ~ 17 min.
Le tracé représente notre parcours - 2015/2016 - 2017 - 2018 - 2018/2019 - 2019/2020

El Salvador

Cet article couvre la période du 21 au 29 décembre 2019 au cours de laquelle nous avons visité le El Salvador.

21 décembre

La route pour le El Salvador est parfois très belle ou terrible avec des nids… d’autruche. Peu avant la frontière nous nous arrêtons pour déjeuner et dépensons nos derniers quetzals dans une épicerie en chocolats car nous ne devrions pas en avoir besoin à la frontière. Le passage en douanes se passe bien, autant du côté guatémaltèque que salvadorien. Toutes les formalités sont réalisées en 1 heure. (voir la procédure complète ici)

Arrivés à Ahuachapan, la première grande ville, on trouve difficilement à se garer, comme toujours… Nous faisons le tour de tous les distributeurs, aucun ne veut nous donner des dollars Us, la monnaie officielle du pays,depuis 1981, à l’abandon du Colon. Nous faisons un tour de la ville, notamment la Place de la Concordia avec l’Eglise Nostra Señora de la Asuncion. On devait voir de belles peintures murales au niveau du passage de la Concordia mais nous trouvons en lieu et place un grand mur noir.

Ahuachapan - [El Salvador]

Ahuachapan - [El Salvador]

Je tombe sur une “Peluqueria Francia” avec une devanture Bleu Blanc Rouge. Je rentre et discute 5 minutes avec le coiffeur qui, si j’ai bien compris, est allé une fois à Paris. Je fais un aller retour dans Thor et lui offre un petit drapeau français. On trouve un bivouac dans une rue parallèle, ça va être bruyant mais le soleil se couche et on ne veut pas rouler de nuit.

Ahuachapan - [El Salvador]

Ahuachapan - [El Salvador]

22 décembre

Ce matin, on quitte Ahuachapan où contre toute attente nous avons bien dormi. Aujourd’hui, nous faisons la route des fleurs qui va de Concepcion de Ataco à Sonsonate. Même si, en cette saison, il n’y a plus trop de fleurs si ce n’est quelques hibiscus retardataires, cette route de montagne offre de très belles vues sur l’arrière pays du El Salvador. La forêt est très dense avec de nombreuses parcelles de caféiers qui façonnent les flans des montagnes en grandes lignes foncées.

Concepcion de Ataco - [El Salvador]

Nous nous arrêtons en premier à Concepcion de Ataco. Nous avons la chance de trouver une place juste à l’entrée du village, Thor étant trop gros pour s’y aventurer. Nous commençons la visite par une belle église franciscaine au-dessus de laquelle se trouve, en haut d’une colline, un Cerro de la Cruz d’où l’on peut admirer tout le village.

Concepcion de Ataco - [El Salvador]

Les gens que nous rencontrons sont vraiment sympathiques et ont toujours un geste ou une parole envers nous. On remarque qu’ici les femmes ne portent pas l’habit traditionnel comme au Guatemala. Je pense qu’ils sont vraiment heureux de voir des étrangers s’intéresser à leur pays, leur culture.

Concepcion de Ataco - [El Salvador]

Nous déambulons dans les rues et arrivons au niveau de la place centrale “Parque Fray Rafael Fernandez” et qui est comme dans tous les villages, très animée. Le pueblo est également connu pour deux artistes peintres, les frères Fabru’s, Fabrice et Bruno dont nous visitons leur galerie ainsi que les nombreuses fresques qu’ils ont réalisées ici.

Concepcion de Ataco - [El Salvador]

Concepcion de Ataco - [El Salvador]

Nous faisons également le tour de tous les distributeurs de billets mais aucun ne veut nous donner de l’argent, heureusement nous avons quelques dollars de côté. A midi, nous mangeons dans un restaurant au nom évocateur “La Raclette”. Effectivement, ils proposent bien raclette et fondue à leur menu. Nous restons plus traditionnels et nous prenons deux plats typiques que nous nous partageons, à base de poulet, bœuf et chorizo. Le poulet est servi avec une sauce au Loroco, une petite fleur du El Salvador qui est très goûteuse. Nous en avions déjà mangé avec Cyrielle à Antigua dans une Pupusa, autre spécialité salvadorienne.

Concepcion de Ataco - [El Salvador]

Concepcion de Ataco - [El Salvador]

Dans l’après-midi, nous reprenons cette superbe route, en bon état, et nous faisons des arrêts à Apaneca et Salcoatan. On ne fait que traverser Sonzacate et poursuivons notre route jusqu’à Santa Ana où nous nous posons pour la nuit.

Apaneca - [El Salvador]

23 décembre

Ce matin, nous partons pour Chalchuapa qui abrite deux sites archéologiques Maya, El Tazumal et Casa Blanca. Arrivés sur place, on tombe sur une dame qui nous explique que les sites sont fermés jusqu’au 26 décembre. On fait quand même un tour dans le village pour voir la Parroquia Santiago Apostol puis on traverse un immense marché, bondé, en cette veille de fête. De retour sur Santa Ana, nous mangeons dans Thor puis prenons un bus pour le centre historique.

Santa Ana - [El Salvador]

Santa Ana - [El Salvador]

La ville n’est pas vraiment belle, heureusement, il y a sa cathédrale de style gothique, ce qui est rare en amérique latine. On arrive enfin à trouver un distributeur qui veuille bien nous lâcher quelques dollars. De retour, nous prenons un taxi puis allons boire une bière dans une cerveceria bien sympa, juste à côté du bivouac, c’est pratique…

Santa Ana - [El Salvador]

Santa Ana - [El Salvador]

24 décembre

Nous quittons la ville de Santa Ana pour prendre un bol d’air frais au Parc National de Cerro Verde qui se trouve au dessus de Lago de Coatepeque à 2000 mètres d’altitude. La route est très belle et offre des vues à la fois sur le lac et sur San Salvador. Les cultures du café sont omniprésentes.

Cerro Verde - [El Salvador]

Cerro Verde - [El Salvador]

Cerro Verde - [El Salvador]

Ce parc englobe 3 volcans, Izalco 1980 mètres d’altitude, Santa Ana 2381 mètres et Cerro Verde 2050 mètres. On visite les lieux toute l’après-midi. Je profite d’un très beau coucher de soleil sur les volcans pour faire quelques photos. A la nuit tombée, on se retrouve tous seuls sur le site, la nuit va être fraîche et très calme.

Cerro Verde - [El Salvador]

Cerro Verde - [El Salvador]

25 décembre

Dès le petit matin, on commence à entendre un peu de bruit et quand on se lève, il y a au moins une centaine de personnes déjà présentes, un chapiteau monté et un orchestre prêt à faire pêter les watts. Les voitures et colectivos n’arrêtent pas d’arriver, ce doit être le point de rendez-vous des dimanches et jours fériés. On décide de lever le camp… Plusieurs badauds viennent nous voir et nous faisons visiter Thor avec grand plaisir. On quitte le parc et nous redescendons au niveau du lac de Coatepeque dans un établissement qui accueille les RV. Il fait hôtel, restaurant et donne accès au lac.

Lac de Coatepeque - [El salvador]

A midi, nous allons manger au restaurant avec vue sur le lac et les volcans du Cerro Verde. On se trompe un peu en faisant notre commande, nous aimons souvent prendre des plats différents pour partager. On se retrouve en fait avec deux plats pour deux… Corinne en amène un dans Thor et nous mangeons l’autre. C’est très bon, il y a un peu de tout, poulet, bœuf, chorizo, plein de légumes, des genres de tamales… bref on se régale.

Lac de Coatepeque - [El salvador]

On passe le reste de l’après-midi à digérer et profiter des lieux. On ne passe pas inaperçus avec Thor et plusieurs personnes viennent le voir de près, alors on se transforme en agent immobilier et on le fait visiter. En faisant le tour du propriétaire, je trouve une prise de courant et branche mon ordi pour traiter les photos. Super journée. Vers 18h00, à la tombée de la nuit, tout le monde quitte les lieux et nous restons seuls dans l’établissement…

26 décembre

Ce matin, nous quittons le lac et reprenons la panaméricaine pour rejoindre la capitale, San Salvador. Il y a énormément d’embouteillages, surtout la traversée de Lourdes. Une fois sur place, nous allons directement dans un Walmart où nous pouvons nous garer. Après les courses, nous partons en quête d’un lieu pour stationner et visiter la ville… Impossible de trouver un endroit pour nous. Nous retournons au Walmart mais on ne peut pas y passer la nuit. Nous finissons dans une station essence qui veut bien nous céder un bout de parking pour la nuit moyennant 5$US. Super nuit en perspective… Quant on voit le niveau du parc auto de ces pays, on ne peut que bénir l’Europe avec ses contrôles techniques, normes anti-pollution, FAP… Tous les camions, bus et la moitié des voitures qui roulent, crachent une fumée digne d’une locomotive, c’est irrespirable… un enfer.

27 décembre

La nuit a été pour le moins bruyante… Ce matin, je vais voir le gérant de la station et lui demande si on peut rester garés là, le temps d’aller visiter la ville, aucun problème pour lui. Nous prenons un Uber direction le centre historique, toujours autant embouteillé.

San Salvador - [El salvador]

San Salvador - [El salvador]

On visite les différents édifices, Palacio National, Catedral Metropolitana San Salvadoir, le Teatro Nacional mais ce qui nous a le plus plu c’est l’église El Rosario, très moche de l’extérieur, construction béton des années 70, mais très original à l’intérieur ainsi que le plus vieux club de billard du El Salvador “Club La Dalia”. La ville est vraiment très pauvre et n’a pas vraiment l’éclat d’une capitale. De nombreux policiers et militaires patrouillent en ville, on s’y sent en parfaite sécurité. Tous les militaires portent une cagoule, ils doivent souffrir de la chaleur ambiante.

San Salvador - [El Salvador]

San Salvador - [El salvador]

San Salvador - [El salvador]

A midi, on mange dans un genre de cafétéria, c’est assez courant ici et très pratique car on voit les plats. On se régale avec du poulet mariné grillé pour Corinne et pour moi du poulet en sauce avec du loroco, le tout accompagné d’un très bon riz avec des légumes. On poursuit la visite en traînant dans les rues qui sont occupées par un immense marché qui couvre des dizaines de blocs puis on finit par le cimetière des Illustres conseillé par le guide… bon! quelques belles sculptures intéressantes…

San Salvador - [El salvador]

San Salvador - [El salvador]

On décide de bouger et de sortir de cette ville hyper polluée, bruyante, encombrée… Pas de Uber! donc c’est en taxi que l’on regagne Thor. Demain on souhaite faire un tour sur le volcan San Salvador et on décide de s’en approcher et prendre un peu de hauteur. On s’arrête à l’Ecoparque El Espino qui accepte les RV pour la nuit. Sur place, on fait une balade qui nous amène sur différents “mirador” qui offrent une belle vue sur la ville.

San Salvador - [El salvador]

28 décembre

Ce matin, réveil de bonne heure pour nous rendre au volcan San Salvador dans le Parque Nacional El Boquerón. La route devient de plus en plus étroite et avant l’arrivée au parking on décide de faire demi-tour car j’ai peur, qu’avec la foule qui va arriver, de ne plus pouvoir redescendre, sachant qu’ils ont tendance à se garer un peu n’importe comment. Nous décidons donc de quitter San Salvador pour visiter un petit village colonial, Panchimalco… en fait rien d’extraordinaire, une église toute blanche et une galerie d’art assez pittoresque, en dehors de cela rien de spécial.

Panchimalco - [El salvador]

Panchimalco - [El salvador]

Panchimalco - [El salvador]

On reprend la route et on fait un petit détour vers les portes du diable, un superbe point de vue sur la région. Juste avant d’arriver, je vois un emplacement pour me garer sur la droite. Je regarde dans les rétros, rien, je recule et bang!!! En fait, il y avait une voiture juste derrière moi que j’ai bien emboutie. Thor n’a absolument rien, c’est ma roue de secours qui a abîmé le capot et la calandre. Police, Police des accidents, assureur adverse, propriétaire du véhicule qui arrive… et mon assurance au Guatemala qui ne répond pas… On tombe sur des gens très gentils et plus peinés pour nous que pour leur voiture. Ils nous trouvent même les enfants d’un de leur ami qui sont scolarisés au lycée français de San Salvador. Bref, on trouve un arrangement et on se sépare avec un selfie, et un document nous déchargeant.

Santa Tecla - [El Salvador]

Une fois remis de nos émotions, on quitte la zone pour se rendre à Suchitoto où nous trouvons une place dans une station essence qui fait également restaurant. On y passe la soirée devant une bière et des pupusas, la spécialité du El Salvador. Ici faits avec de la farine de riz et garnies de fromage et de purée de haricots rouges frits. Très bon. Ici, on vend l’eau, non pas dans des petites bouteilles, mais dans de petits sacs thermo-soudés, il faut juste le percer avec les dents pour boire. C’est peut-être plus économique…

29 décembre

Ce matin, découverte du village de Suchitoto qui est très agréable et qui offre de très belles vues sur le lac. Nous avons visité une très belle villa musée, ancienne demeure d’une personne très connue au El Salvador dans le monde des arts, Alejandro Cotto.

Suchitoto - [El Salvador]

Suchitoto - [El salvador]

La cathédrale est très belle, toute en longueur avec un dôme recouvert de céramique et surmonté d’un cœur. Nous finissons dans une galerie d’art et trouvons même une crêperie “française”…

Suchitoto - [El salvador]

Suchitoto - [El salvador]

Suchitoto - [El salvador]

De retour à Thor nous mangeons, faisons le plein d’eau et de carburant et prenons la route en direction du Honduras. Le passage en douanes se passe bien, autant du côté salvadorien qu’hondurien. Toutes les formalités sont réalisées en 1 heure. (voir la procédure complète ici)

Nous avons vraiment adoré :

  • La gentillesse des gens, on ne peut pas compter le nombre de coups de klaxon, de pouces levés ou simplement un sourire ou un petit bonjour de la main.
  • Les paysages de la route des fleurs ;
  • La ville de Conception de Ataco ;
  • Le Parc Naturel de Cerro Verde et ses volcans ;
  • La ville de Suchitoto

Nous avons moins aimé :

  • La capitale et son centre historique qui est assez pauvre et ne présente que peu d’intérêts, la circulation y est vraiment compliquée, surtout pour nous ;
  • Comme au Guatemala, les conducteurs de camions, bus, taxis qui prennent beaucoup de risques et conduisent trop vite avec des engins en très mauvais état. Les conducteurs, en général, qui ne font aucun effort vis à vis des autres, c’est la jungle, aucune civilité ou courtoisie, c’est chacun pour soi, à en bloquer complètement la circulation.

Nous avons passé au total 8 jours au El Salvador et avons parcouru près de 530 Km. Nous avons visité la moitié du pays la plus intéressante, préférant remonter vers le Nord pour visiter une partie du Honduras.

Un résumé de cette dernière partie de notre voyage en vidéo :




Image

Passage frontière Guatemala - El salvador

Cet article n'intéressera que les personnes qui souhaitent connaître les démarches administratives pour passer la frontière avec leur camping-car…

21 Dec 19 Ahuachapan