De l'Idaho à la Californie


USA - Idaho / Utah / Nevada / Californie
27 Jun 2018 28 Jul 2018
Thierry 28 July 2018  -   -   -  Lecture ~ 43 min.
Le tracé représente notre parcours - 2015/2016 - 2017 - 2018 - 2018/2019

De l'Idaho à la Californie

Cet article couvre la période du 27 juin au 28 juillet durant laquelle nous avons traversé les états de l’Idaho, de l’Utah, du Nevada et de la Californie avant notre retour en France.

27 juin

Après notre première nuit et bivouac dans l’Idaho, nous avons décidé de nous poser une journée dans un camping de Rexburg qui accepte le Passport America, il n’y en a pas trop dans le coin et, du coup, nous ne payons que 50% du prix affiché. En route, nous faisons un petit détour par la “Mesa Falls Scenic Byway” très belle route dans une forêt avec, en arrière plan, Grand Teton, côté Ouest du massif. Nous passons le reste de l’après-midi à nous occuper de la logistique et du traitement des photos et vidéos.

Grand Teton - Idaho - [USA]

28 juin

Départ du camping en fin de matinée et route vers Idaho Falls. Nous passons un bon moment à faire le tour des garages Ford, vendeurs et réparateurs de RV pour trouver un miroir pour le rétroviseur extérieur mais en vain. On déjeune dans un Denny’s puis nous passons le reste de l’après-midi à la bibliothèque de la ville pour bénéficier d’un vrai Wi-Fi avant de regagner un Walmart pour la nuit après avoir fait le plein de gazoline et du frigo.

29 juin

Ce matin, départ d’Idaho Falls direction plein Ouest. Notre premier arrêt se trouve en plein désert, pour visiter le EBR-1 Atomic Museum qui fait partie du National Historic Landmark. EBR pour “Experimental Breeder Reactor”. Il s’agit du premier réacteur nucléaire américain qui a fourni, pour la première fois, de l’électricité “nucléaire” le 20.12.1951 et a permis d’alimenter… 4 ampoules de 200W. Il n’avait pas pour but de produire de l’électricité, mais plutôt de valider la théorie de la physique nucléaire qui suggérait qu’un réacteur surrégénérateur devrait être possible. Le réacteur est resté en fonction de 1951 à 1964 puis a été transformé en musée. Ici, pas de grande cheminée, car refroidi par un alliage eutectique sodium-potassium, échangeant avec un circuit secondaire véhiculant aussi du métal liquide et cédant ces calories à un circuit tertiaire d’eau par l’intermédiaire d’un générateur de vapeur. La vapeur produite, qui alimentait une turbine, était condensée et renvoyée au générateur de vapeur par des pompes.

Arco - Idaho - [USA]

Arco - Idaho - [USA]

Sur le parking se trouvent deux réacteurs du projet de propulsion nucléaire d’aéronefs. La visite est gratuite et des tours sont organisés en Anglais. Nous avons opté pour une auto-visite. Une extension du site permet de découvrir un peu la génération suivante des réacteurs avec l’EBR-2 qui est resté en service jusqu’en 1994. Ce dernier se trouve dans le désert de l’Idaho où a été créé, sur 2300 Km², l’INL (Idaho National Laboratory) dédié au nucléaire. Dans cette zone, sont en fonction 52 réacteurs, la plus grande concentration au monde (la France en compte 56). La ville la plus proche se nomme “Atomic City”. La visite est très intéressante, très bien aménagée et pédagogique, comme toujours aux states.

Arco - Idaho - [USA]

Nous partons ensuite pour Craters Of The Moon National Monument & Preserve où nous allons passer deux demi-journées.

30 juin

Ce matin, nous finissons la visite du Crater of the Moon (voir l’article complet ici). On quitte le parc un peu avant midi en direction de l’Est par la “Peaks to Craters Scenic Byway”. On s’arrête au bord de la route pour déjeuner et nous voyons arriver le sheriff et son adjoint dans un gros 4x4 illuminé comme un sapin de Noël. Une véritable armoire à glace élevée aux hormones et stéroïdes, tatoué et armé comme un porte-avion vient vers nous, juste pour savoir si tout se passe bien. On discute un peu, je leur donne deux écussons France, ils sont super contents, ils raffolent de ce genre de truc. Ils nous souhaitent une bonne route et s’en vont.

Craters of the Moon - Idaho - [USA]

Nous empruntons la “Sawtooth Scenic Byway” jusqu’à Shoshone et roulons jusqu’à Bliss où nous prenons la “Thousand Springs Scenic Byway” qui nous ramène vers l’Est jusqu’à Twin Falls. En route, nous nous arrêtons à Hagerman Fossil Beds National Monument. Le Visitor Center se trouve dans le village de Hagerman. On y récupère un plan du parc qui est très petit et voyons le “fameux” squelette d’un équidé découvert non loin, et qui serait l’ancêtre du zèbre. Seuls deux overlooks sont à faire, au final très décevants. Nous poursuivons la route vers Twin Falls et voyons de très nombreuses cascades qui coulent dans la Snake river, la route scénique porte bien son nom. Arrivés à destination, nous allons voir les Shoshone Falls en payant un droit d’entrée dans le parc de 3$. En raison du manque d’eau, la cascade ne fait pas la totalité de la longueur de la “marche” mais elle reste très belle. Il s’agit de la plus grande cascade d’Amérique de Nord après celle de Niagara, elle est d’ailleurs surnommée la Niagara de l’ouest. Haute de 65 mètres (+ 16 mètres par rapport à Niagara), elle est large de 300 mètres, quand l’eau est abondante.

Twin Falls - Idaho - [USA]

Nous quittons le parc et faisons un passage sur le “Perrine Memorial Bridge”, long de 460 mètres et qui domine de 148 mètres le Snake River. Il a la plus longue portée de l’ouest américain. Pendant qu’on le prenait en photo, nous avons vu des gens sauter du pont… en parachute, cette activité est populaire à Twin Falls. Après courses au Walmart où on s’est posé pour la nuit.

Twin Falls - Idaho - [USA]

01 juillet

Nous reprenons la “Thousand Springs Scenic Byway” et longeons des dizaines de kilomètres de champs cultivés, céréales, fourrages et bien sur pommes de terre car l’Idaho en est la capitale. Sur les plaques d’immatriculation, on peut lire le slogan “Idaho Famous Potatoes”. Leur système d’arrosage est impressionnant et la quasi totalité des champs sont circulaires ou demi-circulaires, le long des routes. Les champs font place à une steppe aride et nous rentrons à nouveau dans l’Utah. Nous avons opté pour les routes de campagne depuis notre départ de Twin Falls mais le GPS nous joue un mauvais tour et à 70 Km de notre destination Golden Spike National Historic Site, nous tombons sur une piste. Ce n’est pas la première fois que cela nous arrive. Nous sommes contraints de faire demi-tour et faire un long détour pour arriver au parc, une demie-heure avant sa fermeture. Du coup, nous faisons un tour au Visitor Center et visionnons le film sur l’histoire de la liaison de chemin de fer entre l’Atlantique et le Pacifique mais nous ne pouvons pas voir les deux locomotives qui sont déjà rentrées au dépôt. En effet, elles ne sont pas là à l’arrêt mais roulent vraiment. Du coup, on sort du parc et on trouve un bivouac pas terrible mais qui fera l’affaire pour une nuit, on retournera au parc demain matin.

02 juillet

Ce matin, on quitte le bivouac pour rentrer à nouveau dans le parc. Au Visitor Center, on nous indique que le train arrivera à 10h00, nous sommes dans les temps. A l’heure dite, le park ranger nous fait le show et on entend siffler la locomotive 911 et seulement elle. Le deuxième conducteur doit faire partie de “Sud Rail” et doit être en grève… La Loco s’arrête et on a le temps de l’admirer. Voilà… c’est fini. Questionné, le park ranger nous indique que la deuxième, répondant au doux nom de “Jupiter” n’a pas voulu se lever ce matin, elle est en panne.

Corinne - Utah - [USA]

Nous quittons le parc et faisons route vers Salt Lake City. En route, nous nous arrêtons à Antelope Island State Park. Il s’agit d’une ile située sur le Grand Lac Salé, longue de 25 Kilomètres et large de 8. On y accède par une route sur digue qui la relie au continent. On y trouve, bien sur, des antilopes mais aussi des bisons, cerfs, bouquetins et plein d’oiseaux. L’entrée coûte 10$ pour la journée et si on prend une nuit de camping 15$ tout compris. Comme il y a de la place, nous allons rester là pour la nuit. Après un arrêt au Visitor Center, nous partons à la découverte de l’île. Nous croisons un coyote sur la route qui est dans un piteux état.

Antelope Island - Utah - [USA]

Nous visitons un ancien Ranch qui n’est plus en fonction depuis 1981 et qui a été transformé en musée puis faisons deux trails, “Dooley Knob Trail” (3 miles - 4,8 Km) et “Buffalo Point Trail” (0,8 Mile - 1,3 Km). Ces deux trails permettent d’accéder à deux sommets afin de pouvoir bénéficier d’une très belle vue sur le Grand Lac Salé, vestige préhistorique du lac de Bonneville dont la surface avoisinait celle du lac Michigan. Alimenté par deux rivières et par les précipitations, il est de type “endoréique”, ce qui signifie que l’eau en ressort uniquement par évaporation et non par un cours d’eau. Le sel, s’accumulant au fil des ans sans pouvoir être transporté hors du lac, le rend plus salé que l’océan. La profondeur maximale du lac est 10,7 mètres, avec une moyenne de 4 mètres. En fin de journée, nous allons prendre une douche sur la plage, faisons les dumps et regagnons le camping qui offre une très belle vue et un très beau coucher de soleil.

Antelope Island - Utah - [USA]

03 juillet

Ce matin, départ d’Antelope Island sous quelques gouttes de pluie qui vont vite laisser place au soleil. On fait le plein de Thor dans une station où la gazoline n’est pas trop chère puis nous allons dans un Camping world. Ils n’ont pas mon rétro en stock puis nous nous arrêtons à Home Depot pour acheter quelques outils. Passage au centre ville de Salt Lake City où nous allons au Visitor Center juste en face le Capitole de l’Etat de l’Utah et où l’on apprend qu’ici, ils ne fêtent pas l’Indépendance Day, le 4 juillet mais le 24 juillet pour le “Pioneer Day”… on avait fait en sorte d’être dans une grande ville pour leur fête nationale, bon… c’est raté… On fait d’autres magasins pour trouver également une roue de secours mais ce n’est pas si simple que cela ici… Depuis quelques temps on remarque dans de nombreuses villes, des panneaux qui affichent “Now Hiring” (nous embauchons) sur les devantures des magasins, sociétés, entreprises. Le plein emploi est bien là. En fin d’après-midi, on se pose en pleine ville, comme quoi les bivouacs se suivent mais ne se ressemblent pas…

Salt Lake City - Utah - [USA]

04 juillet

Ce matin, visite du centre ville de Salt Lake City qui se résume au bloc où se trouve le temple des mormons. Arrivés à Temple Square, nous passons devant le grand temple qui est réservé aux “membres”, il n’est pas ouvert au public. Nous sommes accostés par des jeunes filles “missionnaires” de l’église qui nous proposent un tour commenté gratuit des lieux visitables. Elles ont toutes un badge qui indique leur origine et les langues pratiquées. Si elles ne parlent pas la votre, elles ont très vite fait de vous en trouver une. Nous visitons le “Tabernacle”, très belle salle ovale avec un dôme où trône l’un des 20 plus gros orgue du monde qui compte 11623 tubes. Un organiste explique à un groupe son fonctionnement et nous pouvons entendre quelques notes.

Salt Lake City - Utah - [USA]

Nous poursuivons notre visite par une ancienne église transformée en “Assembly Hall” et tombons sur une missionnaire équatorienne qui parle très bien le français et nous commente les lieux. Elle tente un peu de faire de prosélytisme mais sans insister, cela ne dure pas. Passage au Visitor Center où l’on peut voir une maquette du temple. Nous poursuivons par la visite guidée de l’ancienne maison du “prophète” Brigham Young qui se nomme “Beehive House” (la Ruche) faite par une québécoise et une brésilienne, deux jeunes filles charmantes, très sympathiques, qui nous expliquent la vie du prophète mais ne parle en aucun cas du fait que ses 57 enfants vivaient là également ainsi que ses 27 femmes qui vivaient dans la maison d’à côté “Lion House” devenue aujourd’hui un restaurant. Communication très contrôlée.

Salt Lake City - Utah - [USA]

Salt Lake City - Utah - [USA]

A l’angle de la rue, se trouve “la porte”, une immense arche sur laquelle trône un aigle de 6 mètres d’envergure et qui était avant l’entrée “payante” de la ville, pas fous les mormons… Nous repassons par Temple Parc pour assister à un concert dans le tabernacle donné par un organiste de renom qui nous interprète 6 morceaux. Pour nous expliquer l’acoustique exceptionnelle de la salle, alors qu’il se trouve à plusieurs dizaines de mètres de nous, il déchire un journal et fait tomber une épingle dans un verre et sans amplification, on entend très bien ces sons dans toute la salle qui peut contenir 6000 personnes. Très beau moment.

Salt Lake City - Utah - [USA]

Après un déjeuner dans un restaurant du coin, JB’S Restaurant, nous quittons la ville pour nous rendre plein Sud à Timpanogos Cave National Monument. Malheureusement, il faut acheter un ticket pour une visite guidée de la grotte et tous les tours sont complets pour la journée. Nous rebroussons chenin et nous nous posons au Walmart de Cedar Hills où nous faisons les courses et où nous nous posons pour la nuit.

05 juillet

Ce matin, on remonte vers Salt Lake City pour passer dans un Camping World. Ils n’ont pas mon miroir pour le retro mais me donne les références, on avance. Ils m’indiquent un magasin pour ma roue de secours, on y va sans conviction mais au final et après plusieurs coups de téléphone, il me dit que c’est OK, ma roue complète sera là à 15h00. Je n’ose y croire. Nous passons le reste de la matinée dans un outlet où nous mangeons asiatique dans un “Panda Express”. A 15 heures, retour au garage, la roue est là mais ils n’ont pas de quoi la fixer… Retour au camping World et trois autres magasins pour trouver 3 vis et 3 boulons, impossible de trouver un anti-vol… Bon gré mal gré, nous sommes remontés tout doucement sur SLC. Nous nous garons près du temple et allons assister à la répétition de la Chorale des mormons “Mormon Tabernacle Choir”, accompagnée par un symphonique, dans la très belle salle des congrès du Centre de Conférence de l’église. L’entrée est gratuite et nous assistons durant une grosse heure à la répétition, très beau moment de douceur et de sérénité.

Salt Lake City - Utah - [USA]

A la sortie, nous profitons d’être garés en pleine ville pour passer un agréable moment au “Red Door” autour d’un cocktail. Ici, comme dans plusieurs villes déjà traversées, des drapeaux oranges fluo sont disponibles sur les poteaux des feux rouges pour traverser les rues sur les passages piétons en toute sécurité et visibilité. Arrivés de l’autre côté, on laisse le drapeau sur l’autre poteau. Nous regagnons notre bivouac d’avant hier et en passant en ville, nous faisons quelques photos de nuit. Il fait très très chaud…

Salt Lake City - Utah - [USA]

06 juillet

Ce matin, départ définitif de Salt Lake City. Nous partons en direction de la Mine de Bingham Canyon qui est, soit-disant, la plus grande mine à ciel ouvert du monde (1200 mètres de profondeur et de 4 Km de diamètre. Arrivés au poste de garde, un homme décide finalement à sortir de sa clim et nous dit simplement “No tour today” avant de se renfermer dans son bocal… Bon, on fait demi-tour!!! Nous poursuivons notre route en longeant le Lac salé puis le lac Bonneville qui n’en est plus un. De part et d’autre de la route, des immenses étendues de sel, par endroit immaculé.

Bonneville - Utah - [USA]

Nous nous arrêtons pour déjeuner sur l’aire de repos “Salt Flats Rest Area Westbound” et partons ensuite pour la Bonneville Salt Flats International Speedway, célèbre piste où tous les records du monde de vitesse sur route se sont déroulés. Thor s’engage également sur la piste et nous inscrivons certainement le premier record de vitesse d’un camping-car avec une vitesse avoisinant les 60 M/h avec vent nul!!! on attend l’homologation du record!!!

Bonneville - Utah - [USA]

Nous quittons ensuite l’Utah pour rentrer à nouveau dans le Nevada et faisons route jusqu’à Elko où nous nous posons pour la nuit.

07 juillet

Grosse partie de la journée à la bibliothèque de Elko avant de prendre la route en direction de Reno. Nous nous arrêtons pour la nuit à Winnemucca dans un BLM “Water Canyon” où il est permis de passer la nuit. En route, on remarque des bestioles sur la piste, de plus en plus,des milliers… En fait, la région est envahie de crickets Mormon, on passe la nuit là, sans sortir de Thor!

08 et 09 juillet

Nous faisons route jusqu’à Fernley. Finalement, nous décidons de ne pas faire les 350 Km aller et retour pour tenter de voir Fly Geyser, trop compliqué et surtout pas du tout sur de pouvoir y accéder. Du coup, on se pose dans un camping pour se reposer un peu.

10 juillet

Il fait vraiment très chaud, c’est la première fois que nous utilisons la clim de Thor depuis le début du voyage, et ce malgré le fait que nous soyons à plus de 1000 mètres d’altitude. Comme l’internet ne fonctionne pas au camping, je vais à la salle télé pour voir si je peux trouver une chaîne sport du câble qui diffuse la demi-finale de la coupe du monde de foot. J’ai bien tenté depuis l’antenne de Thor mais je n’ai trouvé aucune chaîne qui le diffuse. La télé du camping reste bloquée sur une seule chaîne d’info. Je demande à une employée qui, étonnée, me dit mais vous avez une prise vous vous connecter au câble à votre emplacement, c’est vrai, mais comme on ne fait pas trop de camping, on ne l’a jamais acquise. Elle cherche un peu dans son fourbi et me trouve le câble ad hoc. Du coup, je retourne à Thor et une fois le branchement effectué, je trouve la Fox qui diffuse le match en live. Je sors les drapeaux Français et on s’installe.

Demi finale coupe du monde 2018

Je ne suis pas amateur de foot du tout, je crois que le dernier match que j’ai regardé en entier c’était pour… la finale de 1998… Mais bon c’est quand même une demi-finale. C’est simple, à part deux ou trois joueurs, je ne connaissais personne. Si j’ai reconnu Deschamps, pétard, il a pris un sacré coup de vieux depuis la dernière fois !!! Bref, on demande au camping de faire le check out à 13h00 au lieu de 12h00 et du coup, on a pu regarder le match tranquille. Au coup de siffler final, on plie les affaires et on part direction Reno où on trouve une librairie avec un bon Wi-Fi pour envoyer photos, vidéo et article et on poursuit jusqu’à Carson City pour la nuit.

11 juillet

Ce matin, direction le Lac Tahoe, magnifique lac d’altitude (1900 mètres). Alimenté par près de 60 rivières, il est un des lacs les plus profonds du monde avec 500 mètres. L’eau y est particulièrement claire, propre et… froide! A Stateline, nous trouvons une plage publique “LakeSide Beach”, payante, et nous y passons la journée. En fin d’après-midi, nous longeons le lac jusqu’au point de vue de Emerald Bay et en face se trouve un camping géré par la national Forest, il reste une place, on décide d’y passer la nuit… au frais! nous sommes à 2144 mètres d’altitude.

Tahoe - Californie - [USA]

12 juillet

Départ du camping, nous remontons un peu le Lac Tahoe qui est vraiment très beau, il fait penser un peu au lac d’Annecy. Puis nous faisons demi-tour et repartons vers le Nevada. Nous faisons une escale technique à Gardnerville où nous faisons le plein de propane, de gazoline et du frigo car après, nous allons rester en Californie où les prix sont vraiment très élevés, presque 1$ de plus le galon de gazoline. Nous repartons vers le sud, repassons en Californie et avons droit à un contrôle sanitaire, l’expérience aidant, nos fruits et légumes sont bien planqués, l’agent nous demande ce que nous transportons, une tomate et une pomme… Ok, vous pouvez y aller… Ce n’est pas que nous voulons truander, mais de quelques jours, nous risquons de ne pas trouver d’épicerie dans le coin… Arrivés à Bridgeport sous un ciel couvert, nous faisons un petit détour pour aller voir Travertine Hot Springs. Nous empruntons une piste de 2 kilomètres avant d’arriver sur un plateau où jadis l’activité géothermique a du être très importante, un genre de mini, mini, Yellowstone. Reste quelques sources d’eaux chaudes (très chaudes) dont certaines ont été aménagées en bassin et où les gens viennent se baigner. On laisse passer notre tour en raison des coups de soleil que l’on a pris hier à la plage. En repartant, on sort de la zone du parc et trouvons un bivouac sympa en pleine pampa, juste en face une très belle chaîne de montagnes, on arrive bientôt à Yosemite.

Travertine Hot Springs - Californie - [USA]

13 juillet

Nuit très calme au bivouac, le temps est couvert et gris. Nous reprenons la route et nous nous arrêtons à Bodie Ghost Town ancienne ville créée grâce à la ruée vers l’or et qui est morte, petit à petit, l’or se raréfiant et surtout en raison d’un incendie qui ravage la ville en 1932. 100 millions de $ d’or y ont été extraits. Le dernier habitant a quitté la ville en 1940. Les survivants de l’époque ont créé un parc d’état en 1962 pour la mémoire.

Bodie - Californie - [USA]

Bodie - Californie - [USA]

Bodie - Californie - [USA]

Ensuite, nous repartons en direction de Mono Lake, encore une zone à forte activité volcanique. De nombreux, anciens volcans, se trouvent dans et autour du lac. L’activité géothermique a créé de nombreuses cheminées dans le lac. Le niveau de l’eau baissant, ces cheminées de tuf sont apparues en surface. Nous nous arrêtons au nord du lac à “County Park” puis faisons un arrêt au Visitor Center avant de contourner le parc pour faire un trail à “South Tufa”. Malheureusement, le temps est couvert et nous n’aurons pas droit à un beau coucher de soleil sur le lac. Nous trouvons un bivouac dans les pins à quelques kilomètres du lac.

Mono Lake - Californie - [USA]

Mono Lake - Californie - [USA]

14 juillet

Ce matin, nous faisons route vers Mammoth Lakes. Nous quittons la route principale et prenons une Scenic Loop qui passe par 4 grands lacs, “Grand Lake”, “Silver Lake”, “Gull Lake” et “June Lake”. La route est très belle et de nombreux chalets ont été construits autour de ces lacs. Nous prenons ensuite une autre Scenic Loop qui nous conduit à Mammoth Lakes. Très belle ville, célèbre pour ses stations de skis prisées par les habitants de Los Angeles et San Francisco et l’été, pour ses nombreux lacs, d’où son nom. Nous passons au Visitor Center prendre la documentation et trouvons un bar qui diffuse la finale de demain matin. A côté, nous trouvons une très belle boulangerie pâtisserie où nous prenons quelques gâteaux qui vont s’avérer être très bons, c’est quand même le 14 juillet !!! Ensuite, nous quittons la ville en direction de “Convict Lake” où nous passons la journée. A l’arrière du lac, se dresse de très belles montagnes à la géologies très torturée et colorée, nous faisons le trail qui fait le tour du lac, un peu plus de 2 miles et qui offre de très beaux paysages. A l’arrivée, nous sommes accueillis par une très belle biche, pas du tout farouche.

Mammoth Lakes - Californie - [USA]

Mammoth Lakes - Californie - [USA]

En quittant le lac, on fait les dumps et le plein d’eau juste à côté d’un camping et nous roulons un peu avant de trouver un bivouac en pleine nature.

15 juillet

Ce matin, réveil de bonne heure, c’est jour de finale. Si le match se déroule à 17h00 en France il est à 08h00 ici. Nous partons direction Mammoth Lakes au “Liberty Sports Bar and Grill” que nous avions repéré hier. Nous prenons une des dernières places de libre dans le bar qui retransmet le match. Il y a quelques français mais très vite on comprend que la majorité des clients, américains, sont pour la Croatie. Néanmoins, super ambiance et puis… on a gagné, tout le monde a applaudi. Repassage à la pâtisserie “Shea Schat’s Bakery” histoire de fêter ça à midi puis nous partons en direction de Devils Postpile National Monument. L’été, la circulation est fermée depuis l’entrée du parc entre 08h00 et 17h00. Une navette est mise en place au tarif de 8$/Pers. durant ces horaires. On passe devant le parking au niveau du départ de la navette et on voit 30$ pour la journée de parking. Comme on a lu que l’on pouvait entrer dans le parc si on était client d’un des campings, on se pointe à l’entrée (gratuite avec le Pass America The Beautiful) et par chance il y a encore de la place. Du coup, on se prend une nuit au “Reds Meadows Campground ” pour 23$… L’après-midi, départ pour deux trails, “Devils Postpile Trail” qui mène aux fameuses orgues de basaltes (0.6 Miles) puis on a enchaîné par “Raimbow Falls” qui mène à une très belle cascade, l’arc-en-ciel est bien présent (3,9 Miles - 6,3 Km).

Mammoth Lakes - Californie - [USA]

Mammoth Lakes - Californie - [USA]

Mammoth Lakes - Californie - [USA]

16 juillet

Départ du camping et retour sur Mammoth Lakes où nous faisons quelques courses et nous occupons des dernières démarches administratives avant notre départ qui approche. Nous partons ensuite faire le tour des lacs, Twin Lakes, Lake Mamie, Marie Lake, Lake George et enfin Horseshoe Lake où l’on fait deux trails bien sympa, le premier autour du lac et le deuxième pour accéder à un autre lac un peu plus haut “McLeod Lake” pour finir par Mammoth Pass Trail.

Mammoth Lakes - Californie - [USA]

Nous quittons le coin en fin d’après-midi et repartons vers Mono Lake où nous devions passer la nuit avant d’entreprendre la descente vers Yosemite par la Tioga Road demain. Quelques kilomètres après Mammoth, Corinne me montre le drôle de brouillard à l’horizon. Cela nous rappelle la fin de notre voyage précédent avec tous les incendies dans les Etats de Washington et de l’Oregon. Une dizaine de kilomètres plus loin, pas de doute, il s’agit bien de fumée. Reste à savoir où est le feu de forêt. On va jusqu‘au Visitor Center de Lee Vining qui est déjà fermé quand on arrive. Sur le parking, on rencontre deux couples de Français qui nous indiquent que le feu est localisé à Mariposa et qu’ils en sont partis ce matin de bonne heure en raison des risques et de la fumée. Ils ont emprunté la Tioga Road en plein “brouillard”, ce qui n’a aucun intérêt. Changement de plan donc, nous repartons par le sud pour contourner la chaîne montagneuse de la Sierra Nevada et poursuivre nos visites en remontant vers San Francisco. D’ici que l’on arrive à Mariposa et Yosemite, espérons que le feu soit circonscrit.

17 juillet

Ce matin, on quitte le bivouac après une nuit très chaude, on sent bien que l’on descend en altitude et vers le sud. En route, on voit un petit panneau marron, caractéristique du National Park Service. On sort à la première sortie, faisons demi-tour et arrivons au Manzanar National Historic Site. Nous n’en avons entendu parler sur aucun guide ou site.

Manzanar - Californie - [USA]

Manzanar - Californie - [USA]

Au lendemain, du bombardement de Pearl Harbor le 7 décembre 1941 et de la déclaration de guerre des japonnais un peu tardive, les américains ont “déporté” tous les américains nés au Japon ou ayant des descendants japonnais dans des “camps d’internement” appelés ici “War Relocation Center”, 110000 américains d’origine japonaise ont été ainsi ruinés et déportés dans 10 camps, 10000 dans ce camp, ces derniers pouvant être des ennemis ou espions potentiels ou soit disant pour les protéger des éventuelles représailles à leur encontre. Le camp a fonctionné de mars 1942 à novembre 1946. Visite très instructive.

Manzanar - Californie - [USA]

Manzanar - Californie - [USA]

Après mangé, nous reprenons la traversés de cette vallée désertique située entre deux chaînes de montagnes de la Sierra Nevada. De l’autre côté, sur notre gauche, se trouve Death Valley et sur notre droite Yosemite NP et Sequoia NP. Nous traversons une nouvelle fois une grande étendue de “Lava Flow” et nous voyons encore, plusieurs millions d’années plus tard et en raison de cette environnement désertique, les coulées de lave bien noires qui ont dévalé les pentes de plusieurs volcans. Ensuite, route jusqu’au lac Isabelle où nous bivouaquons au bord du lac, il fait très chaud…

18 juillet

Départ du camping en direction de Bakersfield. En route, on entend aux infos que le feu ne s’arrange pas du côté de Mariposa et Yosemite et conseillent aux vacanciers d’éviter la zone. Du coup, on va se poser la journée et réfléchir sur la suite du voyage. Arrivés à destination, nous faisons le plein de gazoline, les courses et on finit dans une librairie, bien au frais, pour traiter les photos et vidéo, par contre le Wi-Fi est vraiment de mauvaise qualité. En fin de journée, on regagne un Walmart pour la nuit.

19 juillet

Une des nuits les plus chaudes depuis que nous sommes aux USA. Avant de quitter Bakersfield, nous passons à l’office de tourisme où nous sommes reçus par un monsieur très sympa qui nous donne toute la doc et les renseignements qui vont avec jusqu’à Yosemite. Nous partons vers le nord afin de rentrer dans la Sierra Nevada et plus particulièrement Giant Sequoia National Monument qui fait partie de Sequoia National Forest. Nous empruntons une très belle route de montagne pour arriver jusqu’au Trail of 100 Giants. Il s’agit d’une promenade facile et accessible (1,3 miles - 2 Km) à travers Long Meadow Grove, l’une des premières forêts de séquoias géants et met en valeur des monarques estimés jusqu’à 1500 ans. Toutefois, la forêt n’est pas composée uniquement de ces géants mais partage les lieux avec des pins également très beaux et très hauts mais beaucoup plus fins. Ponderosa Pine et Sugar Pine sont les plus représentés. Malgré sa taille, le séquoia produit des cônes ou pignes de pin ridicules, guère plus grosses qu’un œuf de poule tandis que celles des Sugar Pines sont énormes, pas loin de 50 cm. Le parking est payant, 5 $ par véhicule, afin d’aider à maintenir et à améliorer les installations. Nous redescendons ensuite dans la plaine et faisons un arrêt à la bibliothèque puis au Walmart de Porterville.

Sequoia National Forest - Californie - [USA]

Sequoia National Forest - Californie - [USA]

20 juillet

Hier soir, il y avait plus de 40°C dans Thor et nous avons passé une mauvaise nuit. Départ de Poterville direction plein Nord vers Sequoia et Kings Canyon National Parks Nous faisons un complément de gazoline à Lindsay car elle n’est pas trop chère. Si il y a bien un état où il faut comparer les prix, c’est bien en Californie où nous avons trouvé de la gazoline à plus de 4$ le galon. Nous longeons d’immenses propriétés où l’on cultive agrumiers, vignes et oliviers. Le contraste entre le vert des arbres et les décors alentour complètement brûlés par le soleil et saisissant. Il faut dire que tous les pieds des arbres sont arrosés par un goutte à goutte. Les oliviers sont juste taillés en rond et sont très touffus, pas du tout taillés comme en Provence. Préférant les petites routes, nous ne passons pas par l’Interstate et Fresno mais par la 245. Pour le coup, on est servi, la route de montagne est vraiment très étroite… Nous arrivons par l’entrée Nord du parc car la route qui conduit à l’entrée Sud du parc depuis “Three Rivers” est interdite aux RV de plus de 22 pieds à partir de “Potwisha”.

Kings Canyon NP - Californie - [USA]

Comme il est un peu tard dans la matinée, nous commençons par la visite de Kings Canyon et partons à la recherche d’une place de camping pour passer la nuit en altitude, au frais, et surtout pour ne pas avoir à ressortir du parc pour la suite de la visite. Au niveau de Grand Groove Village, tous les campgrounds sont complets. On prend la route et on descend dans le canyon jusqu’à arriver au niveau de la “South Fork Kings River” qui coule en son fond. Arrivés à Cedar Grove, on fait les 4 campgrounds et on trouve enfin une place de libre à Moraine Campground. Une fois l’enregistrement effectué, on repart pour aller jusqu’à la fin de la route. On est vraiment au bout du monde. Le temps se couvre et les premières gouttes ne tardent pas à tomber. Juste le temps pour moi d’aller voir les départs de trails qu’un gros orage éclate. Retour au camping après avoir fait un court arrêt au Visitor Center de Cedar Grove. Il annonce de la pluie pour demain également. On verra bien. Arrivés à notre emplacement, une voiture s’y trouve avec deux personne. On discute… ils s’en vont…

21 juillet

Nuit fraîche, calme, obscure… le pied. Ce matin, il fait très beau. Comme hier nous n’avons pas vu grand chose, nous décidons de reprendre une nuitée au camping et ainsi nous laisser le temps de faire quelques trails. Départ donc vers 08 heures 30 pour la fin de la route, en espérant trouver de la place au parking. Un Park Ranger est là pour délivrer les “permis” qui autorisent les randonneurs à passer plusieurs jours et nuits sur le circuit qui est immense. Pour ma part, la matinée suffira, pas de permis nécessaire. Je pars et enchaîne plusieurs trails pour passer devant “Mist Falls” très belle cascade, il faut dire qu’avec la pluie d’hier, la rivière est grosse, puis je poursuis en direction de “Paradise Valley” avant de faire demi-tour soit au total 24 Km + 450 mètres.

Kings Canyon NP - Californie - [USA]

A la fin du trail, quelques gouttes tombent. Après un petit bain de jambes dans la rivière dans une eau glaciale, on déjeune, un peu tard, et on retourne au camping. Il ne nous reste plus qu’un tiers d’eau dans le réservoir, on décide, avec notre bidon de 7 galons, de remplir un peu notre réservoir. Il s’agit d’un campground de parc et souvent il n’y a pas de dump, juste des robinets pour l’eau des campeurs. On s’adapte toujours…

Kings Canyon NP - Californie - [USA]

A partir de 15h30, le temps se couvre vraiment et à 16h00, gros orage. On voit tous les gens, autour de nous au camping, courir à droite à gauche pour rafistoler leur tente, on est quand même bien dans Thor…

22 juillet

Départ du camping de bonne pour remonter vers l’entrée du parc. Avant d’aller au Visitor Center, nous rendons visite au Général Grant, sequoia géant âgé d’environ 2000 ans, de 81,72 mètres de haut pour une circonférence de 32,77 m et un diamètre de 12 m. Il est impossible, en photo, de donner une idée réaliste de l’immensité de ces arbres, on est un peu comme devant un gratte-ciel. Nous allons ensuite visionner le film du Visitor Center ayant attrait aux deux parcs.

Sequoia NP- Californie - [USA]

Nous entreprenons notre descente ensuite vers Sequoia National Park où nous laissons Thor au niveau du parking du Général Sherman. Nous faisons le trail qui serpente au milieu de ces immenses sequoia jusqu’au Général, sequoia géant âgé d’environ 2200 ans, de 83,80 mètres de haut pour une circonférence de 31,10 m et un diamètre de 11 m.

Sequoia NP- Californie - [USA]

Sequoia NP- Californie - [USA]

Nous prenons ensuite la navette qui nous mène au Museum du Parc que nous visitons et au départ d’une boucle de 1Km “Big Trees Trail” qui serpente au milieu de très beaux sequoias.

Sequoia NP- Californie - [USA]

Nous reprenons la navette pour aller à “Moro Rock” où l’on escalade un dôme qui propose un très beau panorama sur tout le parc.

Sequoia NP- Californie - [USA]

Sequoia NP- Californie - [USA]

Toujours avec la navette gratuite, nous faisons un stop à “Tunel Log” puis retour à Thor. Nous avons rencontré énormément de français, nous avons longuement discuté avec une famille de Montpellier qui est là depuis un mois. Ils nous inquiètent un peu en nous disant qu’ils avaient réservé à Yosemite mais que l’hôtel a annulé la réservation en raison de l’incendie. Nous sommes restés 2 jours sans avoir accès aux informations, on risque de ne pas pouvoir y aller…

Sequoia NP- Californie - [USA]

On quitte le parc en fin d’après-midi en ayant fait au préalable les dumps et le plein d’eau dans un camping du parc. Arrivés à Sanger, nous faisons les courses au Walmart et passons la soirée dans un “Panda Express”, chaîne de restaurant asiatique que l’on aime bien. On a retrouvé une chaleur étouffante, on regrette déjà nos montagnes et nos deux orages qui nous ont bien rafraîchis.

23 juillet

Nuit étouffante. Ce matin, départ vers Yosemite National Park par l’entrée Sud. De ce que j’ai vu sur le site du National Park hier, quelques routes sont toujours bloquées en raison de l’incendie “Fergusson”, notamment pour aller à glacier Point. Peu après avoir dépassé “Yosemite Forks”, on commence à ressentir l’odeur de la fumée et l’horizon est embrumé. A l’entrée du parc, on est carrément dans la fumée, pas très épaisse mais on n’y voit rien à plus de 100 mètres. On monte jusqu’au Visitor Center et le Park Ranger nous confirme que la route est bien ouverte mais toute la zone est recouverte de fumée. On fait demi-tour et on s’arrête au niveau du parking de Mariposa Groove où nous prenons la navette pour faire un trail autour de “Grizzly Giant”, sequoia géant âgé d’environ 2400 ans, de 63,7 mètres de haut pour une circonférence de 28 mètres, et quelques autres Sequoias. Du coup, changement de plan, nous quittons la zone et partons vers l’ouest où Corinne nous trouve un camping au bord d’un lac pour passer la nuit.

Mariposa Groove - Californie - [USA]

Mariposa Groove - Californie - [USA]

24 juillet

Départ du camping en direction de Los Banos. Arrivés sur place, arrêt chez un vendeur de RV où je trouve enfin des câbles d’alimentation des allumeurs de la gazinière ainsi qu’une pompe à eau. En effet, notre pompe à eau fait un drôle de bruit et je me rends compte que plusieurs vis sont tombées certainement en raison des vibrations. Je pense pouvoir la réparer mais il s’agit d’un élément primordial de notre HomeZeRoad et même pour la suite de l’aventure, je préfère en avoir une de secours. Ensuite, arrêt à The Home Depot pour l’achat de petit matériel avant de passer le reste de l’après-midi, au frais, dans la bibliothèque de la ville au Wi-Fi vraiment faible. Nous finissons la journée au Walmart pour faire les courses et y restons pour la nuit. Il fait toujours très chaud…

25 juillet

Route jusqu’à Camping World pour préparer une commande pour notre retour puis arrêt dans un Outlet où nous faisons quelques achats. Comme nous avons l’après-midi devant nous, nous prenons la direction Palo Alto et la Silicon Valley pour faire le tour du “GAFAM”. Nous nous arrêtons longuement au Googleplex, immense campus de Google où nous arrivons devant le siège social… en camping-car, on a peur de rien !!! Un jeune homme en tee-shirt bleu flanqué du fameux logo vient vers nous, un peu dubitatif. A ma demande, il nous indique la route vers le “Google Android Lawn Statues” et le “Google Store”. Le campus grouille de jeunes gens qui ont à disposition des vélos aux couleurs de la firme pour se déplacer sur le site. Si la selle est dans le panier de devant, cela veut dire que le vélo est “en panne”. Il n’est pas possible d’en voir plus si l’on est pas invité et accompagné d’un employé.

Mountain View - Californie - [USA]

Mountain View - Californie - [USA]

26 au 28 juillet

Nous passons les deux derniers jours dans un petit camping très agreste, près de Newman, que nous avons repéré grâce au Passport America. Nous préparons Thor pour ces quelques mois de vacances bien mérités à Oakland. La pompe à eau est réparée, elle tiendra encore quelques temps. Le dernier jour, nous faisons route jusqu’au storage où nous déposons Thor et prenons un taxi jusqu’à l’aéroport. Nous sommes à la fois excités et heureux de rentrer en France et à la fois tristes d’avoir fini ce séjour qui a été absolument fantastique.

Un résumé de cette dernière partie de notre voyage en vidéo :