Panama


Panama - Bocas Del Toro / Chiriqui / Veraguas / Coclé / Panama / Colón
23 Feb 2020 7 Mar 2020
Thierry 7 March 2020  -   -   -  Lecture ~ 18 min.
Le tracé représente notre parcours - 2015/2016 - 2017 - 2018 - 2018/2019 - 2019/2020

Panama

Cet article couvre la période du 23 février au 07 mars 2020, au cours de laquelle nous avons visité le Panama et avons passé le bouchon du Darién pour l’Amérique du Sud.

23 février

Après déjeuner, nous décidons de lever le camp direction Panama. Le passage de frontière est un peu long, mais rien de compliqué. L’ensemble des formalités nous a pris près de 2 heures (voir la procédure complète ici). Entre l’assurance et les douanes, je perds le passeport de Corinne. Grand moment de panique, 25 allers-retours dans tous les sens. Finalement, une voiture quitte son stationnement et je retrouve le passeport par terre, un peu abîmé. Il a certainement dû tomber de ma poche en sortant mon téléphone. Bref, plus de peur que de mal. Quelques kilomètres après la frontière, nous sommes contrôlés par les douanes et les services sanitaires, heureusement, nous avons le frigo vide…

La route jusqu’à Almirante notre destination du jour est assez abîmée, pas de doute, nous avons quitté le Costa Rica. Arrivés en ville, nous faisons quelques courses et trouvons un lieu pour dormir au niveau du port.

24 février

Finalement, la nuit a été assez calme et fraîche. Le trafic a commencé de bonne heure, des marins sont même venus taper à la porte de Thor pour nous demander si nous comptions prendre le ferry avec Thor, juste avant son départ. Nous partons dans le centre-ville à la recherche d’un parking sûr pour la journée et la nuit prochaine. Nous ne voulons pas laisser Thor seul sur le port. L’activité des Taxis-boat qui desservent toutes les îles, est un business qui rapporte, du coup, ils embauchent des jeunes qui se chargent de vous trouver un parking. Au bout de 4ème endroit qu’ils nous proposent, nous acceptons. Il y a des bus garés et c’est sécurisé, on nous demande 5$ pour 24 heures. Nous prenons ensuite une lancha qui nous conduit à la plus grosse ile de l’archipel Bocas del Toro, Isla Colon. Nous y arrivons après 30mn de mer.

Bocas Del Toro - [Panama]

Bocas Del Toro - [Panama]

Nous passons la matinée à déambuler dans cette ville balnéaire très touristique. Après déjeuner, nous prenons un colectivo pour nous rendre à “Plasticbottle Village”. Il s’agit d’un genre de musée construit par un Canadien, un peu original, qui a érigé des bâtiments avec des bouteilles en plastique vides. Il espère ainsi généraliser ce genre de construction très écologique et parfaitement isolée pour ce genre de climat. Il indique une différence de 7° entre l’extérieur et l’intérieur de ce type d’habitation. C’est sa fille, québecoise, qui nous fait la visite guidée en français. C’est très instructif.

Bocas Del Toro - [Panama]

De retour au centre, nous passons un bon moment en terrasse d’un établissement au bord de l’eau et reprenons une navette pour rentrer sur Almirante. Très belle journée.

Bocas Del Toro - [Panama]

25 et 26 février

Ce matin, nous quittons la côte Caraïbe pour l’intérieur du pays. La route est vraiment mauvaise, quand il y en a une… Nous mettons plus de 4 heures pour faire 175 km. Le seul moment où la route est droite et un peu belle, je me fais arrêter par un motard pour excès de vitesse. Il me verbalise, je devrais payer mon amende par Internet. C’est vraiment un gros changement avec le Costa Rica, mais pas qu’au niveau des routes, cette zone reste assez pauvre, dès que nous sommes à la campagne la population est plus d’origine indienne.

Arrivés à Boquete nous allons dans un très beau camping et prenons la dernière place. Il y a trois camping-cars français et nous faisons la connaissance de trois familles qui se préparent à passer en Colombie. Nous occupons notre après-midi à faire des courses et amener notre linge dans une lavanderia que nous récupérons en fin de journée. Le temps est très couvert et nous avons droit à quelques averses. Nous sommes à plus de 1000 mètres d’altitude, on devrait bien dormir…

Aujourd’hui, le temps est couvert et les montagnes alentours sont noyées dans la brume. Nous restons au camping et finalisons la rédaction et traitement des photos et vidéo concernant le Costa Rica. Nous faisons la connaissance d’une famille Belgo-suisse qui voyagent à bord d’un sprinter avec une cellule Bimobil, très beau.

27 février

On passe la matinée au camping. J’ai tenté de payer mon amende par Internet sur le site officiel mais cela ne fonctionne pas. Je demande un peu autour de moi au camping auprès des locaux et il me dise que cela ne fonctionne pas très bien et que le mieux est d’aller payer à David. On quitte donc la montagne pour nous approcher de la côte Pacifique. A David nous nous arrêtons en premier lieu dans un garage Ford pour prendre rendez-vous pour la révision. Cela nous permettra d’attaquer l’Amérique du Sud tranquilles. Ensuite nous trouvons un commissariat pour payer l’amende, je fais la queue durant près d’une heure puis, à mon tour, on m’indique que mon “PV” n’est pas en base, il faut aller dans un autre centre ATTT. Nous y allons mais il y a tellement de monde que l’on m’indique que c’est fini pour aujourd’hui, il faut revenir demain… On en profite pour faire quelques courses, acheter une carte sim du Panama puis nous trouvons un bivouac dans une station service pour la nuit qui s’annonce d’ores et déjà très bruyante et chaude…

28 février

Effectivement, la nuit n’a pas été terrible. A 08 heures, nous sommes devant l’entrée du garage Ford où Thor est immédiatement pris en charge. Nous le récupérons au bout de 2 heures. Tout est OK, vidange faite et filtres changés. La note est un peu salée en termes de main d’œuvre. Quand on voit les prix pratiqués ici et le salaire moyen, on se demande comment les gens s’en sortent. Nous filons ensuite à l’ATTT pour faire enregistrer notre prune… Il y a beaucoup de monde et je me mets dans la file. Un gars m’interpelle, il s’agit en fait du patron de l’assurance chez qui nous avons pris l’assurance à la frontière. Il m’a reconnu et me demande ce que je fais là, je lui montre la “Boletas” il me prend l’amende et va voir un agent qui s’approche de moi, me demande une photocopie de mon passeport et s’en va dans son bureau. Il revient 10 minutes plus tard en me disant que je peux aller payer à l’autre ATTT… Je remercie ‘Manuel’ pour son coup de pouce. Nous repartons donc à l’autre agence où au bout de 3 heures de queue, je peux enfin m‘acquitter de la somme de 50US$… Nous sommes obligés de nous acquitter de l’amende sinon Thor ne pourra pas quitter le territoire par bateau, tout est contrôlé. Nous quittons David vers 15h00 et prenons enfin la route pour nous approcher de la Capitale. Nous faisons le plein de gaz et nous nous arrêtons juste avant la nuit dans un camping évangélique très agréable, perdu en pleine forêt, au bord d’un lac, ce sera plus calme que la nuit précédente.

La Mesa - [Panama]

29 février

Ce matin, nous quittons notre camping évangélique sous des champs de messe, comme le camping est gratuit, nous faisons un don. Nous continuons notre approche de Panama City. La lutte contre les vitesses excessives doit être une priorité gouvernementale car nous croisons énormément de motards équipés de radar, Corinne se charge de lire les panneaux et m’annoncer la vitesse max, c’est pas le moment de commettre une autre infraction… Nous nous arrêtons en milieu d’après-midi dans un super hôtel - camping avec toutes les commodités, même une piscine que nous ne tardons pas de tester…

01 mars

Nous passons la matinée au camping et profitons du Wifi pour contacter la famille. Nous partons en début d’après-midi pour le Canal de Panama et les écluses de Miraflores. Nous traversons le canal par le pont à haubans “Centenario” et passons au-dessus d’immenses bateaux qui font la queue pour franchir les écluses afin d’arriver dans l’océan Pacifique. Ce canal, commencé par les Français en 1880 et fini par les Américains en 1914, ne reviendra au Panama qu’en 1999.

Panama City - [Panama]

Le site est très bien aménagé, un petit musée sur 4 étages permet d’accéder à une grande terrasse qui donne sur les écluses, on peut assister au passage des bateaux dans les deux écluses et les voir descendre à deux reprises pour arriver au niveau de l’océan. Au-dessus se trouve un autre canal, plus moderne et plus grand où nous voyons passer un super porte-conteneurs. Nous finissons la visite par le visionnage d’un film sur l’histoire du canal dans une salle Imax. Superbe.

Panama City - [Panama]

Panama City - [Panama]

Demain matin, nous devons nous rendre aux douanes (DIJ) à Panama City et nous décidons d’y passer devant pour repérer les lieux. Les bureaux se trouvent dans un quartier très très populaire, on ne va pas chercher un bivouac dans le coin. Nous retournons au bord du canal et trouvons un bivouac qui sera parfait pour la nuit.

02 mars

On démarre à 05h00 pour être 10 minutes plus tard devant les douanes. Un agent est déjà là et me trouve une place en dehors de leur enceinte car Thor est trop gros, il me donne un ticket je suis le N°5. On peut souffler, on passera bien aujourd’hui, car ils n’en prennent que 25 par jour. Je fais la connaissance d’autres voyageurs, des Espagnols, Allemands, Américains et un Français, Hervé avec qui nous discutons un bon moment.

A 8h00, le douanier passe en revue les véhicules, comme nous sommes à l’extérieur, nous passons en dernier. Cela dure 30 secondes, il vérifie le N° de série de Thor et les documents, tout est OK. Rendez-vous à 14 heures dans un autre lieu pour le résultat. Nous passons le reste de la matinée dans un très grand centre commercial et faisons quelques courses. A 14h00, on se retrouve tous devant le bâtiment de la DIJ, on nous donne des pass visiteur et nous sommes accueillis par une dame qui nous demande de remplir un document avec les informations habituelles, elle récupère une copie de tous les documents et s’en va. Une bonne heure plus tard, elle revient avec le précieux sésame qui nous autorise à quitter le Panama sans Thor…

Petit plaisir de la journée, nous empruntons la “Cinta Costera” pour admirer la ville de Panama, la skyline de la partie moderne de la ville est vraiment impressionnante, on se croirait en Amérique du Nord. On comprend pourquoi la ville est surnommée “La Dubaï d’Amérique centrale”. Nous faisons des photocopies du document qui nous a été remis par la DIJ et retournons à notre bivouac de la veille qui était très bien.

03 mars

Nuit calme au bivouac. Nous partons ce matin pour la côte Caraïbe. Avant de quitter Panama City, nous repassons devant le canal et faisons un arrêt aux écluses Pedro Miguel puis au Cimetière Français à Paraiso. Près de 20000 ouvriers français venus travailler sur le canal y ont trouvé la mort, en raison notamment de la fièvre jaune et de la malaria. C’est l’un des derniers cimetières Français existant.

Panama City - [Panama]

Panama City - [Panama]

Arrivés à Colon, nous allons directement aux écluses de Agua Clara pour voir la partie du canal qui a été doublé et inauguré en 2016 après 9 ans de travaux et qui permet aux plus gros bateaux de passer. Ce nouveau système d’écluse économise l’eau grâce à 3 bassins ou réservoirs d’eau qui alimentent les écluses.

Colon - [Panama]

Colon - [Panama]

Nous assistons au passage d’un énorme porte-conteneurs, c’est impressionnant.. Après un film sur l’histoire de cette partie du canal et du lac de Gatun, nous quittons les lieux.

Colón - [Panama]

Afin que Thor soit présentable demain pour embarquer, nous nous arrêtons dans un car wash. Le gars le lave à la main et y passe plus d’une heure. Nous trouvons un bivouac juste à côté sur le parking de la Police. On devrait être tranquille…

Colón - [Panama]

04 mars

Ce matin à 8h00, je suis devant le bureau de Seabord Marine dans le port de Manzanillo à Colón, on commence les démarches pour laisser Thor qui va être monté sur un flat rack et partir en direction de la Colombie. Je suis rejoint peu après par Hervé et un couple de belges que j’ai rencontré aussi à la DIJ de Panama. Nous faisons toutes les démarches ensemble. (voir la procédure complète ici)C’est terminé à 11h30, nous prenons un taxi direction la gare routière de Colón puis un bus pour rejoindre Panama City. Nous arrivons à notre hôtel vers 14h00, nous faisons un tour rapide des alentours, je vais dans une banque faire un virement à notre commanditaire pour le port puis nous retournons à l’hôtel nous reposer. Nous passons la soirée dans un restaurant sympa.

05 et 06 mars

Après un bon petit déjeuner à l’hôtel, nous prenons un taxi qui nous conduit dans le vieux Panama. Nous y passons la journée à déambuler dans les vieux quartiers, certainement la plus belle capitale d’Amérique Centrale.

Panama city - [Panama]

Panama city - [Panama]

Panama City - [Panama]

Dans certaines églises, on peut contempler d’immenses crèches qui racontent l’histoire de Jésus, c’est très bien fait et très pédagogique. Nous traversons la Plaza de Francia où est implantée l’ambassade de France qui est l’ancienne maison de Ferdinand de Lesseps.

Panama City - [Panama]

Panama city - [Panama]

Panama city - [Panama]

Panama city - [Panama]

Panama city - [Panama]

Panama City - [Panama]

La promenade autour de la Plaza de Francia permet d’avoir une très belle vue sur la partie moderne de Panama. Devant se trouve la Cinta Costera, une route sur pilotis qui contourne la vieille ville par la mer.

Panama city - [Panama]

Panama city - [Panama]

Ce matin, nous partons visiter la partie moderne de Panama, elle est surnommée la “Dubaï” d’Amérique du Sud. Nous prenons un Uber pour nous éloigner un peu du centre moderne afin d’avoir une vue sur la magnifique skyline, dommage que le temps soit un peu brumeux.

Panama City - [Panama]

Panama City - [Panama]

Panama City - [Panama]

Pour revenir en centre-ville, nous prenons le bus de ville mais il faut une carte pour y accéder, après discussion, la chauffeuse nous laisse monter gratuitement, sympa.

Panama City - [Panama]

Dans le centre, on fait un tour au pied des buildings et rentrons tranquillement à l’hôtel.

Panama City - [Panama]

Panama City - [Panama]

Panama City - [Panama]

Le soir, nous retournons manger dans un resto très proche de l’hôtel et passons le reste de la soirée à organiser le départ et l’arrivée de Thor en Colombie. Hier nous avons reçu un message d’Ariane (Ministère des Affaires Etrangères) qui nous indique que les Colombiens ont mis en place un pré-enregistrement migratoire en raison du Coronavirus. Je mets un peu de temps à trouver le site que je renseigne pour nous deux. Je suis surpris car ils demandent si dans les 14 derniers jours nous avons visité certains pays dont la Chine, l’Italie, l’Allemagne et une dizaine d’autres. Bizarrement, la France n’y figure pas… Pourtant si on écoute BFMTV, nous sommes le deuxième pays d’Europe touché…

07 mars

Ce matin, on fait le check out de l’hôtel et prenons un Uber pour nous conduire à l’aéroport, c’est trois fois moins cher qu’un taxi et les véhicules sont toujours récents et impeccables, ce qui n’est pas le cas des taxis. A l’aéroport, l’enregistrement à la Copa Airlines est assez rapide ainsi que le passage de la sécurité. Comme nous avons deux heures à passer avant l’embarquement, nous prenons un café et une viennoiserie, certainement les consommations les plus chères que nous ayons payées, 18$. Autant dire que nous les avons dégustées…

C’est la première fois que nous nous trouvons dans une salle d’embarquement qui est également une salle de débarquement. Lors de l’arrivée d’un avion, on constate que tous les passagers sont pris en compte pas des agents protégés de la tête au pied qui vérifient leur température. On espère ne pas avoir de problème pour entrer en Colombie.

Nous partons à l’heure prévue pour un vol de moins d’une heure qui nous fait passer au-dessus du bouchon du Darién. Nous quittons ainsi le Panama et l’Amérique Centrale que nous avons parcourue durant 4 mois avec un immense plaisir.

Nous avons vraiment adoré :

  • La Côte Caraïbe au niveau de Bocas Del Toro (en dehors de son réseau routier) ;
  • Le Canal de Panama ;
  • La ville de Panama City.

Nous avons moins aimé :

  • Les prix en général ;
  • L’amende pour excès de vitesse qui nous a fait perdre 2 jours sur notre programme ;
  • Le prix de la traversée entre Colón et Cartagena (Colombie), une escroquerie ;
  • Plus sale et moins bien entretenue que le Costa Rica ;
  • Les habitants pas toujours sympathiques.

Un résumé de cette dernière partie de notre voyage en vidéo :




Image

Shipping - Panama - Colombie

Cet article n'intéressera que les personnes qui souhaitent connaître les démarches administratives à entreprendre pour faire passer son…

6 Apr 20 Carthagène des Indes