Bilan de la Floride


USA - Floride
Thierry & Corinne 25 April 2017 Lecture ~ 13 min.
Le tracé représente notre parcours - 2015/16 - 2017 - 2018 - 2018/19 - 2019/20 - 2022 - 2022/23

Bilan de la Floride

Premier article de type Bilan (Vert). Celui-là, il faut entièrement l’imaginer car avec Alexandre on se disait, on a le temps, on verra le moment venu. Et bien voilà, un mois que nous sommes arrivés en Floride et c’est l’heure de faire un rapide bilan avant de rentrer en Géorgie. Tout comme les carnets de route, nous publierons un bilan de temps en temps, pour ceux que cela intéresse.

Bilan forcément positif de la Floride qui aura été notre porte d’entrée pour les USA et nos premières images de ce pays que nous avons si souvent imaginé au cours de notre préparation. Tout s’est déroulé comme nous l’avions prévu ou plutôt rêvé, de l’accord des 6 mois à la frontière jusqu’à l’achat du Rv, et ce sans aucun problème.

Sur les plaques d’immatriculation de la Floride est inscrit “ Sunshine State ” et c’est bien vrai. A part trois ou quatre averses, nous avons eu un temps magnifique et des températures de rêve. On sait d’ores et déjà que cela va se gâter au fur et à mesure de notre progression vers le Canada.

Voilà nos premières impressions sur la Floride et de facto sur les USA. Ce n’est en aucun cas une critique mais juste nos impressions, nos sentiments par rapport à ce que nous connaissons en France :

Changement d’échelle

On se croirait être Gulliver arrivant à Brobdingrag. Tout est plus grand, tout est au format XXL, les routes, les bâtiments, les magasins, les conditionnements des produits et un peu les américains aussi. En caricaturant, ils sont soit très sportifs et bien taillés, soit en surpoids. Concernant les véhicules, un peu de tout les modèles, mais ils affectionnent quand même beaucoup les pick-up avec des cylindrés et des pots d’échappement hors normes. Quand un vous double, on commence à sentir les vibrations puis le bruit sourd bien grave et enfin le véhicule. On en arrive à se demander si on n’est pas en train de se faire doubler par un croiseur interstellaire de l’empire…

Les américains

Pour l’instant, nous n’avons rencontré que des gens charmants, toujours prêts à vous aider ou vous rendre service, faisant l’effort de se faire comprendre et de vous déchiffrer. Par contre, nous les avons trouvés très peu curieux. Peu nous ont demandé d’où nous venions, voyant très vite que nous n’étions pas du cru. C’est peut-être la Floride où les gens sont habitués et un peu blasés de voir des touristes arriver de la terre entière, toute l’année. Nous verrons par la suite.

Nous avons été souvent surpris du nombre de personnes vraiment âgées qui “Jobbe”, dans les magasins, les parkings, les restaurants, les péages et parfois même debout à des carrefours tenant en main un panneau publicitaire pour engager les gens à aller visiter tel ou tel magasin, ou bénéficier de telles promos. C’est aussi ça l’Amérique.

L’environnement

On a tous en mémoire ces images dans les films hollywoodiens de ces résidences, modestes ou énormes, sans clôture, le gazon devant la maison coupé au cordeau, un beau massif et la boîte aux lettres personnalisée. Et bien c’est exactement ça, c’est très propre, très bien entretenu, c’est arrangé avec goût, les façades ont l’air d’avoir été refaites la veille, les voitures dans l’allée impeccables.

Nous avons également souvent longé d’immenses résidences privées, véritables petites villes ceinturées d’un grand mur avec une entrée monumentale digne d’un palais des milles et une nuits. Devant ces murs, des kilomètres de massifs fleuris et boisés extrêmement bien entretenus, tout simplement magnifiques.

On ne parle même pas des quartiers huppés que nous avons pu voir à Miami, Venice, Napples… Ici, on montre son argent, souvent dans la démesure, c’est normal.

Il n’y a pas de doute, on ne peut pas oublier que nous sommes aux USA vu les milliers de bannières étoilées qui flottent un peu partout, sans compter sur les casquettes, tee-shirt… De nombreuses maisons ont carrément un mât des couleurs dans le jardin. Les grandes enseignes rivalisent à celles qui aura le plus grand drapeau. Certains véhicules, souvent des Pick-up, ont un immense drapeau, voire deux avec celui de l’état ou sudiste, accroché, planté à l’arrière, c’est limite dangereux. La fierté d’être américain est une valeur nationale incontestable.

Des églises de partout, parfois les unes à côté des autres, toujours très bien entretenues, des vieilles comme des modernes, bref chacun doit trouver sa paroisse qu’elle soit, Méthodiste, Luthérienne, Pentecôtiste, Épiscopalienne, Presbytérienne, Unitarienne, Congrégationniste, Évangélique, Adventiste, Baptiste… Une grande majorité (50%) des chrétiens sont protestants. Nous avons remarqué que les églises Épiscopales ont souvent une grande croix devant l’entrée sur laquelle est enroulé, toujours de la même façon, un linge blanc. Je n’en connais pas la signification.

La circulation routière

Elle a ici ses propres règles, parfois surprenantes et parfois, on se demande pourquoi cela n’existe pas chez nous, par exemple :

  • Au feu rouge, et sauf indication contraire, on peut tourner sur sa droite après avoir marqué un stop et en s’assurant de pouvoir s’intégrer dans la circulation ;
  • Un peu déroutant au début, et comme souvent sur tout le continent américain, les feux rouges se trouvent de l’autre côté de la rue. J’ai souvent peur de m’arrêter juste au-dessous comme en France, autant dire en plein milieu du carrefour, ici… ;
  • A l’arrière, les véhicules n’ont pas de feu clignotant orange, ce sont souvent les feux stop qui clignotent, c’est beaucoup moins visible ;
  • Je trouve les feux oranges des feux tricolores assez courts en temps, ce qui m’a obligé plusieurs fois à écraser les freins pour m’arrêter ;
  • Sur les routes à plusieurs voies, on roule où l’on veut mais surtout au milieu car même sur les grandes routes, il y a des sorties à droite… comme à gauche. Certainement par économie, on trouve des stations essence au milieu des 2 X 4 ou 6 voies. De toutes les façons, on se double copieusement par la droite ou par la gauche ;
  • Je comprends pourquoi il y a des boussoles intégrées dans tous les véhicules. C’est très pratique pour se repérer car souvent les rues portent le même N° mais Sud ou Nord…, on voit très peu de panneau donnant la direction générale.
  • A certains carrefours de route de même importance, chacun a un stop et c’est le premier arrivé qui repart et ainsi de suite, en parfait gentlemen ;
  • Ici, on ne plaisante pas avec les enfants. Les tronçons de route devant les écoles sont identifiés par des panneaux qui obligent les automobilistes à ralentir à une certaine vitesse si les feux clignotent. Les fameux bus scolaires jaunes s’illuminent comme un sapin de Noël et des panneaux “ Stop ” se déplient sur le côté du bus lorsqu’ils embarquent ou débarquent des enfants. Tous les véhicules venant dans les deux sens doivent alors faire stop au niveau du bus et attendre que le chauffeur repli ses panneaux avant de pouvoir reprendre la route ;
  • Apparemment, il n’y a pas de règles de base comme chez nous concernant la limitation de vitesse en fonction du type d’axe. Cela oblige à porter une attention constante aux panneaux car même sur l’Interstate (autoroute), la vitesse passe de 50 à 70 miles sans trop de raisons. Idem pour les autres routes ;
  • Les bus ont à l’avant un porte-vélo. Si une personne à vélo veut monter dans le car elle déplie le porte vélo et le fixe. Quand elle descend, elle reprend son vélo sous l’œil du chauffeur.

En règle générale, si on conduit comme en France, tout se passe bien, les routes sont belles, les voies sont très larges et la signalisation bien faite.

Après un mois de circulation, la navigatrice a trouvé ces marques et maîtrise parfaitement google maps et plans. Les débuts ont été parfois rocambolesques quand au milieu d’une 2X4 voies avec des échangeurs sur 4 niveaux, elle vous annonce :

  • c’est là … où là ??? … ben là !!!

ou bien à la question

  • Je vais où là ?… Ben, je ne sais pas…

ou le laconique

  • Ah, c’était là, en fait…

Je crois que tous les couples en vadrouille se reconnaîtront.

La vie dans Thor

On prend nos marques tout doucement, il nous arrive encore de tomber à court d’eau ou d’électricité mais on apprend petit à petit. Pour autant que nous n’avions jamais fait de camping ou séjour en camping-car, on s’est très rapidement fait à cette nouvelle vie de nomade.

Les bivouacs

Pour l’instant, nous passons nos nuits souvent sur les parkings de Home Dépôt mais surtout de Walmart, immense magasin type carrefour ouvert 24/24. Le fondateur de cette chaîne était camping-cariste et a toujours fait en sorte que les RV’s puissent stationner pour la nuit sur les parkings de ses enseignes. Certes, ce n’est pas toujours très glamour mais terriblement pratique quand on bouge constamment. On arrive le soir, on va faire les courses et on aménage Thor petit à petit, on profite du Wi-FI et le lendemain matin, on repart. Les lieux sont sécurisés et assez tranquilles quand on sait où se positionner. Nous avons fait quelques bivouacs sauvages mais ce n’est pas très évident de trouver un endroit accessible où cela est autorisé, surtout en bord de mer.

A voir, à faire

La Floride est un grand état, il y en a pour tous les goûts, l’océan et le golfe du Mexique pour les activités nautiques, aquatiques, les parcs nationaux et d’état pour les amoureux de nature, les villes, les parcs de loisirs et à thèmes, une histoire récente mais très riche dans cette région (un peu grâce à nous), l’art ainsi qu’une architecture très variée…

Les magasins

Ca y est, je me lance!

Première bafouille, soyez indulgents.
Nous avions envie de parler des “supercenter” comme ils les appellent tant ils sont différents des nôtres. Et c’est moi qui m’y colle, non pas que Thierry n’aurait pas su, bien au contraire, d’autant plus qu’il m’accompagne souvent, mais il faut bien dire… les courses, c’est un truc de filles!!!

Je ne vais parler que de gigantisme, de démesure au risque de me répéter sans cesse. Ce qui nous a le plus surpris et qui montre bien la démesure américaine : les Walmart sont ouverts 24h/24. A 3 heures du matin, si tu as une envie de fraise, pas de problème.

Avant de rentrer dans le magasin, voyons le dehors. Sur le parking, la taille des places est adaptée à leur immense véhicule, on ne risque pas d’emboutir la portière du voisin en ouvrant la sienne! Point négatif : les chariots traînent un peu partout sur le parking car il n’y a pas de système de jetons comme chez nous, en revanche, ils sont tous équipés de ceintures de sécurité pour y attacher nos chers bébés. A l’entrée des “caddies - fauteuils roulants” électriques pour les personnes à mobilité réduite sont disponibles et sont très utilisés. Dans certaines stations essence, il faut tellement de temps pour faire le plein tant les réservoirs sont grands que, des téléviseurs sont installés à chaque pompe pour distraire le client en attendant.

Entrons à présent dans la galerie. Rien n’a vraiment retenu notre attention, si ce n’est les boutiques d’alcools dont l’accès se fait par l’extérieur, on y trouve les alcools forts. En effet, ils ne sont pas vendus dans le supermarché lui-même.

La pharmacie, les toilettes (Restrooms), les Mc Donald ou Subway sont à l’intérieur même du supermarché.

Les américains sont férus de chasse et de pêche et par conséquent, ces deux rayons sont très bien achalandés. Thierry n’en revenait pas, on peut acheter n’importe quelle arme en même temps que des Tic Tac!

Avant de visiter les Everglades et ses marécages, pour ne pas se faire piquer par des nuées de moustiques, nous nous sommes arrêtés au rayon répulsif et là, oh surprise, du répulsif à… Alligators.

Le côté alimentation vaut le détour également. Tous les produits sont conditionnés en grosse, même très grosse quantité. Impossible ne serait-ce que d’acheter, par exemple, 1 litre de lait ou de jus d’orange. D’ailleurs, les rayons jus de fruits et sodas sont énormissimes ainsi que le rayon bombons, du choix, du choix à n’en plus finir. A côté du thon en boite, on peut aussi trouver des dés de poulet en conserve. Les pâtisseries sont très colorées, peu raffinées et ne donnent pas trop envie. Par contre, les cheesecakes, donuts et cookies sont extras, parole de gourmande!

Il est rare de trouver, en rayon, des produits tels quels: tout est prédécoupé comme les fruits et les légumes et tout est cuisiné ou préparé même les pâtes, le riz et la purée au bacon, cheese, herbes… Encore un point surprenant: quelquefois, un médecin s’installe dans un coin du magasin entre les torchons et les serviettes, et peut contrôler, à qui veut, l’audition, la vue, la tension… Je n’ai pas parlé de prix, c’est sensiblement comme en France, je dirai même être agréablement surprise à la vue du total. Pendant nos achats, on croise souvent des employés fort âgés, cela nous surprend énormément. Arrivés aux caisses, bières et sodas et même du café en canette côtoient bonbons et chewing-gums. C’est la caissière qui emballe les courses, elle dispose d’un tourniquet où sont accrochés les sacs jetables, ça nous a fait revenir 15 ans en arrière avant nos sacs réutilisables. Il y a beaucoup de caisses automatiques et on nous vérifie quelquefois le ticket à la sortie.

Voilà quelles remarques sur leurs supercenter, toutefois l’impression d’ensemble est bonne, c’est propre et l’on s’y sent bien.

Insécurité

Aucune. Police de tout genre très présente.

Banque

Ravi de notre carte de la banque allemande N26, à l’exception d’une fois où elle n’a pas fonctionnée dans un TPE, elle fonctionne très bien et surtout, aucun frais sur les achats. Leur application est également très ergonomique et pratique.

Quelques chiffres :

Pour l’instant peu de chiffres, nous verrons plus tard avec un peu plus de recul.

  • Prix moyen de l’essence : 2,40 $ le gallon
  • Total essence : 473 $

  • Distance parcourue :
  • En voiture de location : 1139 Miles - 1833 Km
  • Avec Thor : 1486 Miles - 2391 Km

  • Nuits camping sauvage : 4
  • Nuit Camping : 1
  • Nuits parking : 13
  • Nuits Hôtel : 13



Image

Floride

Il retrace nos journées du 7 avril jour de l'autonomie avec Thor au 24 avril, date où nous quittons l'état de la Floride...

24 Apr 17
Image

France à Miami

Vendredi 24 mars 2017, c’est le jour du grand départ. André nous amène jusqu'à la gare TGV d’Avignon et nous voilà...

7 Apr 17
Image

Kennedy Space Center

Allô Houston ici Thor !!!! Direction Cap Canaveral, non pas pour un décollage de Thor vers l’au-delà et l’infini, on n’a même pas fini le tour de...

21 Apr 17 Titusville
Image

Parc des Everglades

Nous nous arrêtons au Visitor Center afin de récupérer un plan et quelques informations concernant la circulation des RV et...

14 Apr 17 Everglades
Image

Les Keys

J’ai toujours été très impressionné dans les films comme True Lie ou Licence to kill, de ces kilomètres de ponts...

11 Apr 17 Key West
Image

Thor de Floride, pas d'Asgard!

Après de nombreuses heures, voire journées et même nuits à se poser des questions sur le type de...

6 Apr 17 Pt Ste Lucie
Image

Miami sans "Vice" pour nous

Après avoir traversé l’immense pont McArthur Causeway qui longe de nombreux îlots artificiels abritant des...

2 Apr 17 Miami