Belize


Belize - Corozal / Orange Walk / Belize / Cayo
15 Nov 2019 26 Nov 2019
Thierry 26 November 2019  -   -   -  Lecture ~ 28 min.
Le tracé représente notre parcours - 2015/2016 - 2017 - 2018 - 2018/2019 - 2019/2020

Belize

Cet article couvre la période du 15 au 26 novembre 2019, au cours de laquelle nous avons traversé la moitiè Nord du Belize.

15 novembre

Ce matin, nous passons la frontière pour rentrer au Belize, notre premier pays d’Amérique Centrale, le plus petit avec le Salvador, il compte à peine 375000 habitants. Sa devise est “Sub umbra floreo”, je fleuris à l’ombre. Toute la procédure administrative est détaillée : (voir l’article complet ici). Au final, on se fait un monde de ces passages de frontière mais il n’y a rien de bien compliqué, toutes ces démarches nous ont pris environ deux heures. Il est déjà un peu tard et nous décidons de manger sur place.

Chetumal - [Mexique]

Nous repartons en suite en direction de la première ville du Belize à savoir Corozal. Le premier ressenti est bon, c’est propre, les gens nous saluent et nous disent bonjour, c’est cool. Ici nous sommes en terre anglophone, anciennement le Honduras Britannique, on dit Belize et non Belice comme en espagnol. Le Belize fait partie du commonwealth.

San Jose Succotz - [Belize]

Nous y faisons un petit arrêt pour retirer de l’argent au distributeur, des dollars béliziens (1$B = 0,45€) et une carte Sim pour Christophe et Jean-Pierre qui vont rester ici un mois.

Corozal - [Belize]

Nous partons ensuite pour notre première visite à savoir le site archéologique Maya de Cerros qui esi implanté au bord de cette mer intérieure. C’est soit-disant aussi beau que Tulum. A peine avons-nous quitté le village que nous roulons sur une très belle piste, et sommes même obligés de prendre un bac “Pueblo Nuevo Ferry” pour traverser un petit fleuve.

Cerros - [Belize]

Cerros - [Belize]

Arrivés sur le parking du site, à peine la porte de Thor est ouverte qu’une cinquantaine de moustiques s’invitent à la maison. On se prépare, on s’enduit de lotion, soit-disant, anti-moustique et nous voilà partis. En quelques secondes, nous sommes recouverts de ces sales bêtes, des dizaines. Surtout ne pas s’arrêter… On trouve le gardien, on lui paye l’entrée (10$B/Pers.). Il nous avertit qu’il y a des moustiques, on avait compris… puis il nous indique le chemin pour visiter le site. C’est ainsi que nous empruntons le “Mosquitos Trail” qui porte très bien son nom. Corinne et Jean-Pierre abandonnent rapidement et avec Christophe nous allons jusqu’au bâtiment principal, au pas de course, pour essayer de les semer, en vain. On tombe sur une petite pyramide qui surplombe le rivage, il y a de belles sculptures en façade mais on doute qu’elles soient d’époque. Peut-être que le site vaut le détour, mais nous n’en serons rien.

Cerros - [Belize]

On rentre rapidement se mettre à l’abri et repartons en direction de Corozal où nous allons passer la nuit au bord de la plage.

Cerros - [Belize]

Cerros - [Belize]

16 novembre

Ce matin, nous quittons Corozal après un dernier petit tour en ville à pied.

Corozal - [Belize]

Corozal - [Belize]

Nous rentrons dans les terres en direction de Orange Walk Town accompagnés de Christophe et Jean-Pierre. La route est belle ainsi que l’environnement très agricole, prairies et champs de canne à sucre. Cela change radicalement du Mexique et en plus c’est propre. Sur la route, nous passons un check point de la police, c’est bon enfant, on discute et on rigole bien. Arrivés à Orange Walk, nous posons des jalons dans un tour operator pour visiter les ruines de Lamanaï puis nous faisons un tour dans le centre de cette petite ville. On en profite pour faire quelques courses au marché.

Orange Walk Town - [Belize]

Orange Walk Town - [Belize]

Après le repas, nous partons en direction de Shipyard qui est une grande communauté Mennonite. Nous nous renseignons, la route est une piste mais elle est praticable. Nous faisons plus de 20 kilomètres sur une piste assez bonne avant d’arriver dans une zone agricole très belle et où nous voyons nos premières carrioles conduites par des hommes en pantalon ou salopette sombre, chemise claire et chapeau tandis que les femmes sont très souvent en robe noire avec une coiffe. Les origines allemandes sont flagrantes, ils sont tous blonds aux yeux bleues, ça dénote un peu ici. A notre passage,les hommes nous font un signe discret de la main tandis que les femmes évitent notre regard.

Shipyard -[Belize]

Shipyard -[Belize]

Les enfants sont magnifiques habillés comme leurs parents. Les propriétés sont très belles, très propres, très simples. Il y a quand même quelques engins mécanisés. Ces gens ont émigré de l’Allemagne et la Hollande début du XX éme siècle pour s’installer en Russie puis au Canada dans la province de Manitoba. En 1958, après avoir obtenu des garanties et avantages du gouvernement mexicain, une partie vient s’installer au Mexique puis au Belize. On s’attendait à tomber sur un village mais en fait, ce ne sont qu’une succession de propriétés, pas de regroupement.

Indian Church Village - [Belize]

Sur place, on se dit que, finalement, nous ne sommes pas bien loin du site archéologique, que la piste n’est pas si mauvaise et décidons de poursuivre notre route. Arrivés au village de Indien Church nous nous arrêtons devant la maison de Antonio et Bianca, des gens charmants qui acceptent que l’on se gare devant chez eux. Nous discutons un long moment, nous faisons visiter Thor et Bianca, sa maison. Nous lui offrons un drapeau français et un porte-clé en forme de Tour Eiffel qu’elle s’empresse de placer dans sa vitrine. Antonio nous fait faire le tour de tout le village et nous montre, au grès de la balade, les plantes médicinales qu’ils utilisent.

Indian Church Village - [Belize]

Bianca nous propose de nous préparer un repas typique maya pour ce soir, on accepte immédiatement. A 18h00, elle nous appelle en nous disant que le repas est prêt. Elle nous reçoit comme des amis avec des “Tamales au poulet”. C’est une sorte de crêpe épaisse à la farine de maïs avec de la tomate et du poulet, cuite à la vapeur dans une feuille de “Platanas, bananier. Bianca avait également invité sa fille, son gendre et une amie. Nous avons beaucoup parlé et écouté Bianca qui nous a conté un peu l’histoire du Belize, excellente professeur d’espagnol qui n’hésite pas à nous reprendre et nous expliquer les différences entre les mots. Elle nous explique également de nombreuses choses sur leurs traditions, notamment sur la religion Garifuna. Au Belize, la loi interdit de siffler une fille dans la rue et les mariages avec une personne qui à plus ou moins cinq ans sont interdits. Incroyable l’accueil et la gentillesse de cette famille. Nous avons passé un excellent moment en leur compagnie. En début de soirée, nous avons entendu des singes hurleurs au loin dans la jungle, on espère en voir de près demain sur le site.

Indian Church Village - [Belize]

17 novembre

La nuit a été fraîche, ça fait du bien d’avoir froid! Une fois équipés de vêtements longs, nous partons pour le site archéologique Maya de Lamanaï. 95 % des touristes y arrivent par le fleuve après plus d’une heure de bateau, nous devrions avoir le site pour nous tous seuls avant leur arrivée. A l’entrée, nous retrouvons le gendre de Bianca qui travaille sur le site. Il nous indique que comme la nuit a été fraîche, les moustiques devraient rester au lit ce matin, bonne nouvelle!

Lamanaï - [Belize]

Nous visitons les plus grands palais qui ont été dégagés, le site situé en pleine jungle, au bord du fleuve est vraiment très beau.

Lamanaï - [Belize]

Lamanaï - [Belize]

Lamanaï - [Belize]

Tout au long de la visite, nous entendons les cris des singes hurleurs, c’est toujours aussi impressionnant. Presqu’en fin de visite, on voit passer des singes d’arbres en arbres et ils s’arrêtent non loin de nous. On pense d’abord à des singes atèles mais ils se mettent tous à hurler, plus de doute à avoir!

Lamanaï - [Belize]

On quitte le site en faisant un arrêt à la boutique souvenirs où nous retrouvons Bianca et sa fille qui tiennent une coopérative de souvenirs en partie réalisés par les femmes du village. Nous achetons quelques bricoles, dont du Rhum du Belize, et elle nous fait un petit cadeau.

Lamanaï - [Belize]

Nous quittons Indian Church et reprenons la piste en direction de San Felipe où nous faisons une pose repas avant de repartir vers Blue Creek, un village également mennonite créé en 1958, tout proche de la frontière mexicaine. L’environnement est vraiment magnifique, les fermes très belles et bien arrangées, on retrouve ici la rigueur teutonne. A part cela, pas grand chose à voir de plus. On décide de se poser à l’ombre près du centre médical désert en ce dimanche, en pleine campagne, pour la nuit.

Blue Creek - [Belize]

Orange Walk Town - [Belize]

18 novembre

Notre nuit au centre médical a été très calme, aucune urgence à traiter! Ce matin, on nous demande juste de nous garer un peu plus loin si nous désirons rester là pour la journée. Un papa mennonite qui vient amener ces deux enfants qui toussent au dispensaire discute un peu avec moi mais on sent que ce n’est pas naturel pour eux. On reprend la route avec Christophe et Jean-Pierre et décidons de faire un arrêt à la distillerie Cuellos qui abrite également un ancien site Maya. La visite de l’usine ne peut se faire mais ils nous autorisent à rentrer pour aller voir un petit temple Maya très abîmé.

Orange Walk Town - [Belize]

Notre prochain arrêt se fait au centre de Orange Walk où nous faisons quelques courses, dont des côtelettes de porc dans une boucherie… typique. Un petit arrêt dans une boutique de téléphonie nous permet d’avoir du WiFi gratuit et de contacter toute la famille.

Orange Walk Town - [Belize]

Orange Walk Town - [Belize]

Après mangé, nous partons pour la réserve naturelle de Crooked Tree Wildlife Sanctuary située au bord d’un lac dans un très beau lodge qui accueille les RV. En fin d’après-midi, nous sommes rejoints par un jeune couple de parisiens, Julien et Marguerite, qui circule à bord d’un van aménagé immatriculé au Canada, pour un an. Le soir, nous sortons l’extension et invitons tout le monde dans Thor pour boire un coup, Christophe nous amène une bouteille de rhum ambré du Belize achetée ce matin à Orange Walk Town. Nous passons une très bonne soirée.

Crooked Tree Wildlife Sanctuary - [Belize]

19 novembre

Journée farniente au camping, on profite de l’électricité et du très bon Wifi pour se mettre à jour et contacter la famille. L’après-midi, on part tous les 6 en balade dans la réserve pour essayer de voir quelques oiseaux intéressants mais ce n’est pas la meilleure saison. Les jeunes nous amènent des bières et on se réunit à nouveau dans Thor pour passer un moment et discuter.

Crooked Tree Wildlife Sanctuary - [Belize]

Crooked Tree Wildlife Sanctuary - [Belize]

Crooked Tree Wildlife Sanctuary - [Belize]

20 novembre

Ce matin, on prépare Thor, nous quittons Christophe et Jean-Pierre qui restent un peu plus longtemps sur site. Les jeunes partent également en direction de San Ignacio près de la frontière guatémaltèque.

Crooked Tree Wildlife Sanctuary - [Belize]

Crooked Tree Wildlife Sanctuary - [Belize]

Nous faisons route jusqu’au site archéologique de Altun Ha qui est tout près, à peine 50 Km. Le Belize est tellement petit que nos points d’intérêt sont finalement assez proches les uns des autres. On découvre un très beau site Maya assez petit (la partie visitable) et concentré avec une très belle pyramide du soleil. A l’intérieur du site, je remarque un arbre dont le tronc est entièrement recouvert de plantes grasses, on dirait des serpents… verts.

Altun Ha - [Belize]

Altun Ha - [Belize]

Altun Ha - [Belize]

Du coup, nous avons fini la visite au bout d’une heure et décidons de poursuivre jusqu’à Belize city. On se gare près du phare au bord de l’eau, ce soir, on sera bercé par les clapotis!

Belize City - [Belize]

Je pars faire un tour à pied sur le malecon et je suis interpellé par un vieux créole qui lave des voitures dans la rue et qui me dit que je peux le prendre en photo si je veux, c’est gratuit ! Je lui dis que non et je m’approche de lui pour lui serrer la main et discuter. Il est super surpris, content, et me remercie de ne pas l’avoir snobé comme tous les touristes. Je ne le savais pas mais je suis en fait tombé sur une personnalité locale “Mr. Prince Charles Perez”, vous pouvez vérifier sur google. Durant près d’une heure, il m’a parlé, en anglais, de son pays le Belize ainsi que de l’origine de ce nom. A la fin, j’ai subi une petite cérémonie très officieuse avec la main droite sur le cœur au cours de laquelle j’ai été intronisé ambassadeur du Belize… J’ai passé un très bon moment avec un personnage haut en couleur. Nous l’avons faite, finalement, cette photo!

Belize City [Belize]

21 novembre

Ce matin, c’est la chaleur dans Thor qui nous réveille, plus de 30°. Très vite le ciel se couvre et nous avons quelques averses.

Belize City - [Belize]

Je profite d’une accalmie pour aller visiter le musée du Belize qui a été implanté dans l’ancienne prison de la ville. Il s’agit d’un très beau musée assez éclectique qui parle des mayas, de l’esclavage, de la faune avec des oiseaux empaillés et des présentoirs d’insectes, de la monnaie, qelques dessins…

Belize City - [Belize]

Belize City - [Belize]

En début d’après-midi, nous sommes rejoints par Christophe et Jean-Pierre. Nous partons faire un tour en ville jusqu’à la cathédrale construite en briques, qui, comme pour la prison, sont venues directement d’Angleterre. L’orgue est particulier car tous les tubes sont blancs… peut-être en PVC!!!

Belize City - [Belize]

Belize City - [Belize]

La ville n’a vraiment rien d’extraordinaire, les touristes viennent surtout ici pour prendre des bateaux taxi qui les conduisent sur les différents Keys (archipel corallien) et pour voir le fameux Blue Hole. Nous avons décidé pour notre part de ne pas faire cette partie-là. De retour, nous nous arrêtons faire deux courses dans une épicerie et force est de constater que les prix ici sont très élevés, pour exemple un paquet de chips 5€, les boîtes de conserve de 400 gr. environ 2€, les pommes 1,5 € pièce, l’essence et à 1,20€ approximativement…

Belize City - [Belize]

Belize City - [Belize]

22 novembre

Ce matin, on quitte une nouvelle fois Christophe et Jean-Pierre qui partent vers le Sud, tandis que nous nous approchons de la frontière Ouest avec le Guatemala. Jusqu’à présent, le Belize offre un relief assez plat mais on commence à voir au loin un peu de relief, le paysage est très beau. En route, nous faisons un arrêt à la nouvelle capitale du Belize à savoir Belmopan. Après un terrible ouragan qui a ravagé la quasi totalité de la ville de Belize City, alors capitale du pays, les autorités décident de déplacer la capitale à l’intérieur du pays sous un climat plus clément. Les travaux sont finis en 1970, le nom de Belmopan et une contraction de Belize et Mopan la rivière qui passe à cet endroit. Il s’agit de l’une des plus petites Capitale du monde, et la plus petite des amériques, elle compte 17000 Hbts. Dès l’entrée de la ville, notre regard se porte sur un bâtiment pour le moins original qui domine…

Belmopan - [Belize]

Belmopan - [Belize]

A vrai dire, il n’y a pas grand chose à voir à part quelques bâtiments officiels. Nous faisons un tour du marché et achetons quelques produits frais, sur les étals, beaucoup de légumes sont déjà conditionnés et pesés et le prix mentionné dessus, on remarque également qu’ils vendent des oranges pelées, on demande pourquoi à la vendeuse et apparement c’est uniquement pour gagner du temps… je discute un peu avec des mennonites qui tiennent un stand de meubles. Nous apercevons également, ce que l’on pense être un opussum, il était très speed, impossible de le prendre en photo.

Belmopan - [Belize]

Belmopan - [Belize]

Sur la route, on tombe sur un panneau que nous avons déjà vu à plusieurs reprises depuis que nous sommes au Belize. Il reprend des paroles d’une chanson en ces termes : “Tell Guatemala leave we Belize alone”, qui veut dire : “Dites au Guatemala de laisser le Belize tranquille”. Après s’être renseigné auprès de plusieurs personnes, il s’avère que depuis des décénies, en fait depuis le départ des anglais et la transformation du Honduras Britannique en Belize, il y a un conflit politique larvé entre ces deux pays. Le Guatemala revendique en effet les 2/3 du Belize. Ce dernier est en train de monter un dossier auprès de la Cour Internationale de Justice pour qu’elle statue une fois pour toute sur l’indépendance totale du Belize et le tracé de sa frontière, qui ont été validés par un traité international en 1859 mais que le Guatemala n’a jamais voulu signer.

San Ignacio - [Belize]

Pour renter dans San Ignacio, on passe sur un vieux pont en bois qui traverse une rivière, de l’autre côté, on passe devant une boulangerie française “The New French Bakery”. On y achète du pain et quelques viennoiseries. Dans la boutique, il y a même écrit “Bon appétit”, je regarde un peu partout, pas de drapeau français, je fais un aller retour à Thor et rapporte un petit drapeau au vendeur, il est super content.

San Ignacio - [Belize]

San Ignacio - [Belize]

On fait un tour dans le centre-ville, passons à l’information center et allons réserver notre place dans un tour operator pour visiter le site archéologique de Caracol qui est à plus de 80 Km d’ici, uniquement de la piste, et pas forcément en bon état. On préfère faire cela que mettre Thor en danger… En fin d’après-midi, on trouve un petit camping bien sympa pour nous poser les quelques jours où nous restons ici.

23 novembre

Nuit et matinée calme au camping, on donne notre linge à laver et on travaille sur le blog. En début d’après-midi, on part à pied faire une belle balade jusqu’au site archéologique Maya de Cahual Pech qui est petit mais pas inintéressant, à l’ombre, au frais, car il fait très chaud. Situé sur une colline, il dommine les villes de San Ignacio et Santa Helena qui ne sont séparées que par la rivière Macal. Au cours de la visite on tombe nez à nez avec un Agouti, gros rongeur assez haut sur pattes. Sur le retour on s’attarde en centre ville. C’est très est animé, les rues sont bloquées et les commerçants exposent leurs produits en pleine rue, Noël approche…

San Ignacio - [Belize]

San Ignacio - [Belize]

San Ignacio - [Belize]

San Ignacio - [Belize]

San Ignacio - [Belize]

24 novembre

Ce matin, à 7h30 nous sommes devant le camping quand un 4X4 arrive, c’est notre guide pour la journée. Il est accompagné d’un apprenti, nous sommes les deux seuls clients. Nous montons à l’arrière et partons en direction du site archéologique de Caracol situé en pleine forêt, tout proche de la frontière avec le Guatemala. Rapidement, nous sommes content d’avoir choisi cette solution, la piste n’est pas très bonne avec des passages délicats. Sur les 80 km, 60 sont de la piste. Si le 4X4 semble volé au-dessus des trous, du rupio, des ornières… Thor aurait eu du mal et nous aurions été hyper stressés. Presque à mi-chemin, on s’arrête à Rio Frio Cave, un tunnel creusé dans la montagne par la rivière. Ce n’est pas exceptionnel mais cela nous permet de nous dégourdir un peu les jambes.

Rio Frio Cave - [Belize]

A une vigntaine de kilomètres du site, se trouve une petite base militaire où il faut laisser son immatriculation pour aller au site, idem au retour. Au terme de 2h30 de piste, on arrive au site, il y a très peu de monde, le guide nous dit entre 6 et 10 personnes par jour seulement. Nous sommes dimanche et nous devons être guère plus. Le site de Caracol était très important dans la région, il recouvrait une superficie de 200 Km2 et abritait plus de 140000 habitants, seuls quelques temples ont été exhumés de la jungle. Des militaires patrouillent en arme sur le site en raison de la proximité du Guatemala.

Caracol - [Belize]

Caracol - [Belize]

Nous en faisons le tour en deux heures avec les explications des deux guides qui sont super sympas, le site est vraiment remarquable. Vers midi, on mange sur place, il nous propose une salade cold chow, un pilon de poulé grillé avec du riz et haricot noir bien assaisonné et une bouteille d’eau. C’est meilleur que les termites que nous avons goûté sur le chemin, soit-disant un goût de carotte! Nous avons également vu de petits sentiers en terre battue, larges d’une dizaine de centimètres qui serpentaient sur le site. En y regardant de plus près, il s’agissait d’une autoroute à fourmis, incroyable…

Caracol - [Belize]

Caracol - [Belize]

Après le repas, nous faisons retour sur San Ignacio. En cours de route, on observe un petit crocodile qui se dore au soleil puis on s’arrête à Rio On Pools, une succession de petites cascades et de petits bassins sur la rivière, on fait une pause photos et ne souhaitant pas se baigner, on poursuit la route jusqu’au camping.

Caracol - [Belize]

Caracol - [Belize]

25 novembre

Ce matin à 08h30, le tour operator passe me prendre au camping pour cette fois aller visiter Actun Tunichil Muknal ou plus facilement ATM Cave. Il s’agit d’un mini van et nous sommes au total 8 trouristes, 5 francais, une américaine et deux Hollandais. La visite est vraiment très intéressante, ludique. Corinne ne vient pas car la site est quand même un peu physique. Parmi les françaises, j’ai rencontré Mathilde dont sa grand-mère est la voisine de ma mère, dans la même résidence, le truc improbable. Si vous passez dans le coin, c’est la visite à faire. (voir l’article complet ici)

En mon absence, un francais est venu taper à la porte de Thor, il discute un moment avec Corinne et nous invite le soir à boire une bière chez lui. Philippe est originaire de Maubeuge, il est skipper professionnel et pilote des bâteaux, quand ça lui chante, pour des propriétaires aisés. Après de longues périodes en mer, il aime à se retrouver à l’intérieur des terres avec son cheval. Après avoir passé plusieurs mois dans ce camping, il s’est fait carrément construite une petite maison en bois par des mennonités, qu’il laissera au propriétaire du camping quand il aura besoin de changer d’air. Super moment d’échanges autour d’une bière.

26 novembre

Ce matin, on prépare Thor et on quitte San Ignacio direction le Guatemala. Mais juste avant, on s’arrête visiter notre dernier site Maya du Belize, Xunantunich qui signifie en Maya “Vierge de pierre”. Pour y accéder, on doit emprunter un bac pour traverser le fleuve Mopan. Si le bac a l’air tout neuf, l’angle que fait le chemin qui descend me semble trop raide et je pense que l’arrière de Thor va racler en raison de son port à faux.

Xunantunich - [Belize]

On se gare sur le côté et on prend le bac, en piéton. Une fois sur l’autre rive, il nous reste 1,6 km à faire à pied pour rejoindre l’entrée. Ce site est encore très impressionnant avec une immense pyramide centrale. Nous sommes accueillis au son d’une dizaine de singes hurleurs. Regardez la vidéo en fin d’article pour avoir une idée du bruit qu’ils font. Au final, tous les sites sont différents aussi bien au niveau de l’implantation des différents bâtiments, de l’urbanisme, de l’architecture ou de ces éléments décoratifs. C’est chaque fois une découverte pour peu que l’on s’y intéresse. Il faut savoir que toutes les sculptures, fresques qui se trouvent sur les sites sont en général des reconstitutions. Souvent faites en stuc, elles ont mal vieilli et sont très dégradées. La plupart du temps, les originaux ont été laissés sur place puis recouverts d’une plaque protectrice. La copie a été réalisée par dessus.

Xunantunich - [Belize]

Xunantunich - [Belize]

De retour à Thor, on mange sur place pour consommer nos produits frais, pas tous, puis on part vers la frontière avec le Guatemala qui se trouve à 4 Km. Le Belize aura été un vrai coup de coeur, nous n’avions aucune idée de ce que nous allions trouver dans ce tout petit pays anglophone qui fait beaucoup d’effort pour se démarquer de ses grands voisins hispaniques, le pays est propre, les gens sont vraiment très sympathiques et nous y avons fait de très belles rencontres. Après 10 jours passés à le parcourir sur 559 km, il est temps de passer chez le voisin.

Toutes les formalités à la frontière sont réalisées en 1 heure, nous pouvons partir à la découverte du Guatemala.

Un résumé de cette dernière partie de notre voyage en vidéo :




Image

Actun Tunichil Muknal - ATM Cave

Actun Tunichil Muknal ou ATM cave peut se traduire par la grotte du sépulcre de cristal. Il s'agit d'une grotte qui abrite un site archéologique…"

25 Nov 19